GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les Saoudiennes pourront également conduire des motos et des camions à compter de juin 2018 (autorités)
    • Un fort séisme de magnitude 6,5 a frappé l'île de Java faisant trois morts et sept blessés (autorités)

    Massacres de Beni en RDC: «la réalité est beaucoup plus complexe»

    Des militaires de l’armée congolaise patrouillent en uniforme kaki dans Rwangoma, après le massacre de Beni, ville de l’est de la RDC, dans la nuit du samedi au dimanche 14 août 2016. Sonia Rolley / RFI

    Qui sont les tueurs de Beni ? C’est une question lancinante en République démocratique du Congo. Dans ce territoire du Nord-Kivu, entre 2014 et 2016, des massacres de masse ont été perpétrés contre des civils. Au moins 800 morts selon l’ONU, dans les villes comme dans les campagnes. Le gouvernement congolais et l’ONU ont souvent répété que ces massacres avaient été perpétrés par les ADF, des rebelles islamistes ougandais réfugiés au Congo depuis les années 90. Un nouveau rapport du groupe d’études sur le Congo, qui dépend de l’université de New York, tente de faire la lumière sur ce drame. En nommant des acteurs et surtout en essayant de déterminer leurs motivations. Ce rapport est basé sur 249 entretiens effectués entre 2015 et 2017, des victimes, des témoins et même des auteurs de ces massacres. Pour en parler, Sonia Rolley reçoit Jason Stearns, ex-expert onusien et responsable du groupe d’études sur le Congo.

    « Ces massacres étaient principalement attribués aux ADF, des étrangers islamistes qui n’avaient rien à voir avec la société locale. La réalité est beaucoup plus complexe [...] On a pu retrouver une alliance entre les ADF, les chefs locaux, et la milice APC, puis en 2014 les FARDC. Ce qui est difficile à savoir, c’est qui étaient les commanditaires ? »


    Sur le même sujet

    • RDC

      RDC: un rapport du GEC tente de déterminer les auteurs des tueries de Beni

      En savoir plus

    • RDC

      RDC: un Forum pour tenter de ramener la paix au Kasaï

      En savoir plus

    • RDC

      RDC: les versions divergent après les violences meurtrières dans le Sud-Kivu

      En savoir plus

    • Revue de presse Afrique

      A la Une: les efforts diplomatiques français en faveur de la RDC

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.