GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Octobre
Samedi 14 Octobre
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    RDC: la Gécamines commande des audits

    Un homme marche au milieu d'une concession minière de la Gécamines à Lumumbashi (archives). AFP PHOTO / PHIL MOORE

    En République démocratique du Congo, la Gécamines, le principal groupe du secteur minier dans le pays, vient d’engager des audits afin de comprendre les résultats négatifs enregistrés par ses partenariats avec les multinationales d’origine étrangère.

    Chute de la production, personnel pléthorique, sites non rentables affectant chaque année les résultats de la Gécamines. Tous ces facteurs ont conduit la Générale des carrières des mines à un endettement record.

    Au début des années 2000, l’entreprise publique congolaise était même menacée de liquidation. Selon son PDG, Albert Yuma Mulimbi, des experts de la Banque mondiale et du FMI (Fonds monétaire international) ont conseillé à l’Etat congolais, jugé incapable de bien fructifier les actifs miniers, d’en céder la partie à fort potentiel à des entreprises étrangères, la Gécamines ne restant qu’une société de patrimoine pour encaisser des dividendes. Un conseil partiellement suivi au début des années 2000, d’après un communiqué de presse du groupe minier, disant avoir conclu des co-entreprises avec des partenaires extérieurs, le groupe public restant minoritaire.

    La Gécamines et l’Etat congolais s’attendaient à l’époque à avoir des revenus suffisamment importants pour reconstruire l’appareil de production du cuivre et du cobalt, les deux principaux minerais extraits du Katanga. Mais pendant une dizaine d’années, dont la période 2010-2014 où les prix des matières premières étaient au plus haut, la plupart des partenaires de la Gécamines ont présenté des résultats négatifs et ne lui ont pas versé de dividende. D’autres ont minoré leurs résultats, afin de payer moins à l’Etat congolais.

    En commandant des audits à un cabinet international, la Gécamines espère que les résultats démontreront la spoliation qu’elle subit depuis plusieurs années de la part de ses partenaires, ce qui lui permettra de leur réclamer des comptes. L’annonce de la Générale des carrières et des mines de la commande d’audits intervient deux mois après la publication d’un rapport de l’ONG Global Witness, selon lequel 750 millions de dollars de recettes versées par des compagnies minières ne sont pas arrivés au Trésor public entre 2013 et 2015… Des soupçons de détournement réfutés par le groupe minier et les autorités du Congo-Kinshasa.


    Sur le même sujet

    • RDC

      RDC: l'annonce de l'invalidation des passeports semi-biométriques fait polémique

      En savoir plus

    • RDC

      RDC: le nonce apostolique dénonce un «Etat prédateur»

      En savoir plus

    • RDC

      RDC: nouveau bras de fer opposition-gouvernement

      En savoir plus

    • Revue de presse Afrique

      A la Une: les efforts diplomatiques français en faveur de la RDC

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.