GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    RDC: «les élections auront nécessairement lieu dans les prochains mois»

    Le ministre congolais des Affaires étrangères, Leonard She Okitundu. Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

    En marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York aux Etats-Unis, une réunion était organisée ce mardi 20 septembre autour de la crise en RDC. À trois mois de la date prévue pour les élections, la Commission électorale, accusée par l'opposition d'être à la solde du président Kabila, a déjà annoncé un report. Autour de la table, l'ONU, l'UA, l'EU, l'OIF, les organisations sous-régionales et les membres permanents du Conseil de sécurité. Aucune réelle avancée n'a été enregistrée, la communauté internationale semble toujours surtout attendre la publication d'un calendrier électoral. Léonard She Okitundu, ministre des Affaires étrangères et représentant de la RDC à cette réunion, est l'invité Afrique soir de RFI.

    « J’ai tenu à ramener un brin d’optimisme et dire qu’en tout cas les élections auront nécessairement lieu dans les prochains mois. Pour quelle raison ? Parce que la première condition pour organiser ces élections, c’est quand même la détermination du corps électoral et le calendrier est tributaire de la détermination du corps électoral… Près de 98% des électeurs sont enregistrés, il reste 2% au Kassaï. Dans chaque province, je crois qu’un délai de trois mois leur est imparti, donc en principe l’opération de la révision du fichier électoral au Kassaï devrait se terminer fin novembre début décembre. Le Parlement pourra alors adopter la loi sur la répartition des sièges. Auparavant toujours du côté du Parlement, il faudra procéder à la révision des quelques dispositions de la loi électorale…

    L’accord du 31 décembre avait prévu que si on était confronté à des contraintes qui empêcheraient les élections de se dérouler à la fin de cette année, les trois organes allaient se concerter pour évaluer la situation et fixer une date qui correspondrait à la réalité. La Commission électorale indépendante a promis qu’elle allait elle-même publier le calendrier très bientôt

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.