GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Mort du khalife des Tidjanes: «on l’appelait Al Amine, le digne de confiance»

    La mosquée Khalifa Ababacar Sy, à Tivaouane au Sénégal. (photo d'illustration) Danita Delimont

    Au Sénégal, le khalife général des Tidjanes, Serigne Abdou Aziz Sy « Al Amine », est décédé vendredi matin à l’âge de 90 ans, 6 mois seulement après avoir pris la tête de cette famille religieuse. Des milliers de Sénégalais se sont retrouvés dès la mi-journée à Tivaouane, la cité religieuse des Tidjanes, pour rendre un dernier hommage au leader religieux de la confrérie la plus importante du Sénégal, en nombre de fidèles. Le président Macky Sall a témoigné de son estime pour cette personnalité qui a incarné, « le dialogue et le respect mutuel », selon les mots du président. Bakary Sambe, enseignant chercheur à l'université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal, dirigeant du Timbuktu Institut, est l'invité Afrique soir de RFI.

    « Celui qui était devenu khalife, il y a 6 mois, était comme inscrit comme dans une forme de continuité d’une mission qu’il avait entamée à l’âge de 17 ans comme étant l’intendant et le secteur particulier de son père, khalife de la tidjaniya. De sorte que dans la confrérie tidjaniya, de manière générale, la communauté était habituée à sa présence. Et je pense qu’aujourd’hui que c’est véritablement une grande perte pour la confrérie jamais enregistrée, si j’ose dire, mais qui va véritablement représenter un tournant dans la vie de la confrérie et de la Hadra et de la Zaouia Tidjaniya (...). Dans la confrérie on l’appelait Al Amine, c’est-à-dire le digne de confiance… »

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.