GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 24 Janvier
Jeudi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Japon: un mort après une éruption volcanique (secouriste)
    • «Liste noire» d'artistes sud-coréens: prison pour l'ex-ministre de la Culture

    Madagascar: débat public sur l'avortement à l'université d'Antananarivo

    Mireille Rabenoro, présidente de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme. RFI/Laetitia Bezain

    A Madagascar, la question de l’avortement a été au centre d’un débat public organisé à l’université d’Antananarivo cette semaine. A l’initiative de ce débat, le Conseil national des femmes malgaches qui regroupe les associations de défense des droits des femmes sur tout le territoire. Un sujet d’actualité puisque la loi permettant l’usage du planning familial chez les femmes va être en discussion au Parlement ce mois d’octobre. Il sera notamment question de l’avortement. Même s’il est pénalisé par la loi malgache, de nombreuses femmes y ont recours clandestinement. Pour en parler, Mireille Rabenoro, enseignante chercheuse à l’université d’Antananarivo, connue pour ses engagements en faveur de la défense des droits de la femme, ancienne présidente du Conseil national des femmes malgaches. Elle est depuis janvier 2017, la présidente de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme.


    Sur le même sujet

    • Cap Océan Indien

      Mais qui est Chef Lalaina, le cuisinier le plus connu de Madagascar?

      En savoir plus

    • Cap Océan Indien

      Idriss Mohamed (Comores): «L'objectif, un travail de fond pour édifier une nation»

      En savoir plus

    • Cap Océan Indien

      «Le livre est cher à Madagascar parce que le coût de l’impression est élevé»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.