GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Octobre
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La jeunesse africaine s’éduque au panafricanisme au Ghana

    Mausolée à Accra de Kwame Nkrumah, premier président du Ghana. © Max Milligan, Getty

    Dans ce Grand reportage, direction Accra. Dans la capitale du Ghana, du 4 au 14 août 2017, 70 jeunes du continent africain et de la diaspora, vivant en France et en Belgique, se rencontraient. Ils prenaient part à la 7ème édition du Voyage d’Intégration Africaine. Ces V.I.A existent depuis sept ans, au sein du Réseau d’Intégration de la Jeunesse Africaine (RIJA) présent en Afrique de l’Ouest : l’initiative a été impulsée par un prêtre burkinabè, Jean-Paul Sagadou, représentant de la communauté assomptionniste de Ouagadougou. A travers ce réseau, il souhaite moins encourager l’aspect religieux que l’unité africaine pour les jeunes, à travers la valorisation des valeurs culturelles, le dialogue et la découverte des pays africains.
    Après le Burkina Faso, le Bénin, le Togo, le Sénégal, ou encore le Mali, cette année direction le Ghana, avec une grande nouveauté : la présence de jeunes de la diaspora en France et en Belgique.
    Tout est parti d’une rencontre entre le Père et l’association Hidaya, basée à Paris, qui souhaite éduquer la jeunesse de la diaspora à l’histoire de l’Afrique et au panafricanisme. La destination était donc toute trouvée : le Ghana qui, en 2017, commémore les 60 ans de son indépendance, autour de la figure phare de l’unité africaine Kwame Nkrumah. Autour de cette thématique, durant une semaine, les jeunes ont assisté à des ateliers participatifs, des conférences en présence de l’historien Amzat Boukary, l’économiste Felwine Sarr, ou encore la philosophe Nadia Yala Kisukidi, mais aussi à des visites de lieux mémoriels.
    Clémentine Méténier a passé la semaine avec ces jeunes, à la recherche de leurs racines et avides de penser, ensemble, leur Afrique de demain.


    Sur le même sujet

    • Togo

      Les frontières terrestres entre le Ghana et le Togo désormais ouvertes 24h/24

      En savoir plus

    • Culture / Afrique / Exposition / Lille

      Lille, carrefour d’«Afriques Capitales»

      En savoir plus

    • Economie

      L'argent de la diaspora, une part substantielle du PIB des Etats africains

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.