GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'apiculture moderne à Koudougou au Burkina Faso

    Valentin Zoungrana, apiculteur, formateur, technicien apicole, membre fondateur de l’association Wend-Puiré. RFI/Sayouba Traoré

    L’affaire commence en 1999 à Koudougou, chef-lieu de la région du centre-ouest au Burkina Faso. A cette date, un groupe d’amis, qui n’ont rien à voir avec l’apiculture, décide de se lancer dans la récolte de miel. Avec une dizaine de paysans, ils créent alors l’association Wend Puiré. Le nombre de paysans associés va rapidement augmenter. Très rapidement, il était devenu évident pour tous que les pratiques traditionnelles ne faisaient pas l’affaire.

    En effet, pour récolter son miel produit dans une ruche traditionnelle, l’apiculteur devait se servir de la fumée d’une torche en paille. Résultat : on tuait le couvain, et on gâtait les qualités gustatives du miel. Ainsi fait, le producteur devait, chaque saison, attendre que la nature renouvelle son cheptel d’abeilles.

    En 2002, avec l’aide de l’Ambassade de France, et du Relais, une société coopérative et participative créée en 1984 par le Père Léon et Pierre Duponchel de la communauté d’Emmaüs, Wend Puiré érige le centre apicole de Koudougou. Ses locaux se composent de salles de formation, d’un local de réception du miel (pesage, contrôle qualité, traçabilité), d’un atelier de conditionnement, d’un laboratoire qualité et de locaux administratifs.

    Le Relais est le partenaire de Wend Puiré depuis cette date et lui apporte son concours financier, organisationnel et commercial. En 2006, une antenne s’ouvre à Bobo-Dioulasso, dans l’ouest du pays, zone mellifère par excellence. Cette antenne devient une miellerie à part entière 3 ans plus tard grâce au concours de la Fondation Stern Stewart et du Relais. Le miel est désormais baptisé « miel Apisavana du Burkina ».

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.