GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le Salon international du Tourisme et de l’Hôtellerie de Ouagadougou, édition 2017

    Sawadogo Etienne Songré, directeur général de l’Office national du Tourisme du Burkina Faso. © RFI/Sayouba Traoré

    La douzième édition du Salon international du Tourisme et de l’Hôtellerie de Ouagadougou vient de se tenir du 28 septembre au 1er octobre 2017. Un salon international tel que le SITHO, c’est un grand rassemblement des professionnels du tourisme (agences de voyages, offices du tourisme, hôteliers, restaurateurs, transporteurs, etc.). Ces gens se rassemblent et mettent en avant les atouts touristiques des régions du Burkina Faso : paysages, hospitalité, art de vivre, artisanat.

    L’auditeur peut légitimement se demander ce que le Coq chante vient faire dans un salon du Tourisme. La réponse, c’est qu’il est de plus en plus question d’éco-tourisme, c’est-à-dire comment exploiter le potentiel touristique d’un terroir, sans abimer la nature et au bénéfice des communautés villageoises. Et le thème de cette année qui est « tourisme interne : enjeux et défis», rejoint cette préoccupation, même si c’est avant tout pour des raisons sécuritaires.

    Ce qui fait notre affaire, parce qu’en réalité le SITHO comprend deux parties : une excursion à la découverte d’une région du pays, pendant deux ou trois jours, et le salon proprement dit qui se tient sur le site du SIAO à Ouagadougou. Les professionnels appellent ce genre de voyage organisé qui comprend des acteurs directs du tourisme et des gens de la presse, un éductour. Cette année 2017, c’est la région du centre-ouest, principalement la zone de Koudougou et Réo qui a été retenue pour cet éductour.

    Cette année, le Niger était pays invité d’honneur de ce douzième SITHO. Une grande diversité ethnique et culturelle, pays du fleuve sur 550 kilomètres, de la savane et du désert sur les 2/3 de sa superficie, l’offre touristique au Niger est importante. Malheureusement, il y a également ces dernières années des zones d’insécurité dans tous les pays du Sahel. Néanmoins, on estime que le tourisme représente entre 4 à 8% du PIB, 190.000 emplois et l’artisanat environ 900.000 emplois dans ce pays.

    Invités :
    - Sawadogo Kadré, administrateur des services touristiques, directeur régional de la culture, des arts et du tourisme de la région du Centre-Ouest
    - François Kaboré, membre de la famille du chef de Canton de Lallé
    - Badolo Bassié Joseph, directeur provincial de la culture, des arts et du tourisme de la province du Sanguié
    - Nazoutin Zounoogo Michel, responsable de la collecte des données statistiques du campement touristique de Sabou
    - Sawadogo Etienne Songré, directeur général de l’office national du tourisme du Burkina Faso
    - Diallo Djénéba, juriste, travaille au Fonds de développement culturel et touristique
    - Botto Ahmet, ministre nigérien du Tourisme et de l’Artisanat.

    Production : Sayouba Traoré
    Réalisation : Ewa Moszynski

     


    Sur le même sujet

    • Le coq chante

      Une excursion dans la commune rurale de Koumbri au Burkina Faso

      En savoir plus

    • Le coq chante

      Le suivi de la campagne agricole 2017-2018 au Burkina Faso

      En savoir plus

    • Le coq chante

      Le projet Victoire sur la Malnutrition (VIM) au Burkina Faso

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.