GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L’inauguration du Port d’Olam à Owendo au Gabon

    Le nouveau port d'Owendo à Libreville inauguré par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Gabon, 14/10/2017. presidence-gabon.ga

    Le Gabon vient de se doter d’un nouveau port. Situé à Owendo, dans la périphérie de Libreville, le nouveau port a été inauguré samedi 14 octobre par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Fruit d’un partenariat public-privé entre l’Etat gabonais et le groupe agro-industriel singapourien Olam, le nouveau port en service depuis trois mois était devenu un sérieux concurrent du groupe français Bolloré accusé d’être à l’origine de la vie chère au Gabon à cause des tarifs portuaires très élevés. Reportage à Libreville.

    Tout est encore flambant neuf au New Owendo international port (NOIP). Philippe Gery, directeur des ports au sein du groupe singapourien Olam est fier de présenter le nouvel outil qui boostera l’économie gabonaise.

    Parmi les nombreux invités à la cérémonie inaugurale, Dominique Grimaldi, président du Syndicat des importateurs et exportateurs du Gabon, le SIMPEX.

    Le tout nouveau port est quasiment collé à l’ancien, opéré par Bolloré. Le géant français a menacé d’attaquer le Gabon en justice pour concurrence déloyale. Apparemment tout est rentré dans l’ordre.

    Ali Bongo avant de couper le ruban symbolique avait à sa droite Gagan Gupta, le puissant PDG d’Olam Gabon et à sa gauche Cyrille Bolloré, représentant de l’industriel français. Bolloré a obtenu la gestion du nouveau port. Les importateurs souhaitent cependant que les réductions des tarifs constatées se poursuivent.

    La présidence de la République gabonaise insiste que le nouveau port doit permettre de lutter contre la vie chère affirme Igor Simard, conseiller en Communication du président Ali Bongo.

    La balle est désormais dans le camp des acteurs portuaires.


    Sur le même sujet

    • Gabon

      Gabon: inauguration d’un nouveau port international soumis à la concurrence

      En savoir plus

    • Gabon

      Gabon: le gouvernement lâche du lest dans le conflit des régies financières

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.