GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Ori Huchi Kozia remporte le prix Orisha 2017 pour sa vidéo «Moudoumango»

    Ori Huchi Kozia, artiste-vidéaste congolais et lauréat du prix Orisha 2017 pour son œuvre « Moudoumango ». Siegfried Forster / RFI

    L'association Orafrica - qui soutient l'art et la culture subsaharienne - remettait le 3 octobre dernier, le prix Orisha 2017 à Ori Huchi Kozia. l'artiste congolais a été distingué parmi une sélection de 12 candidats d’Afrique subsaharienne. Dans son œuvre-vidéo, le lauréat revisite la mythologie de son pays, sous une forme contemporaine.

    «Le Moudoumango est une forme de représentation mythologique de toutes les forces de la nature, de toutes les forces humaines et de toute la mécanique qui se passe dans l’inconscient humain ; Cest un mythe qui date du 15ème siècle à l’époque du royaume Congo…

    Dans toutes les époques, il y a toujours eu des mythes qui ont rythmé la vie de certains peuples et de certaines cultures. Et ce que je voulais faire c’'était reprendre le mythe du Moudoumango, me le réapproprier et le balancer d’une manière contemporaine, c’était comme si j’étais en train de faire une sauce avec ce mythe, pour la simple raison que c’est un mythe qui est toujours d’actualité. Je me rappelle que pendant la guerre de 1998, on nous racontait que les guerriers ninjas combattaient et étaient invincibles, on leur donnait des potions. A l’époque déjà, c’était une représentation contemporaire du mythe du Moudoumango. Après la guerre, quand je suis rentré à Brazzaville et que j’ai commencé à m’intéresser à l’art, je sentais que cela bouillonnait en moi et il fallait que je m’exprime artistiquement…


    Sur le même sujet

    • Art contemporain / Congo-Brazzaville / France

      Le vidéaste congolais Ori Huchi Kozia décroche le prix Orisha 2017

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.