GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Huit épouses de chefs d'Etat à l'honneur

    Denise Epoté. tv5.org

    Afrique en marche, les têtes d’affiche de Denise Epoté, de TV5Monde, comme chaque dimanche, avec Assane Diop. Plusieurs têtes d’affiche ce dimanche: les huit épouses de chefs d'Etats d'Afrique de l'Ouest se sont réunies cette semaine à Abidjan en Côte d'Ivoire pour se concerter autour de deux préoccupations, la fin du travail des enfants et l'autonomisation des femmes. La deuxième tête d'affiche n'est autre que le président de la banque africaine de développement (Bad) puisqu'il a reçu le Prix mondial de l'alimentation. Et enfin, une figure tourmentée, marquante et tragique, l'écrivain malien Yambo Ouologuem s'est éteint le 15 octobre.

    1/LA CROISADE DES PREMIÈRES DAMES

    Assane Diop : Bonjour Denise Epoté, votre première tête d’affiche cette semaine ce sont huit épouses de chef d’état d’Afrique de l’ouest. Elles se sont réunies pendant deux jours cette semaine à Abidjan en Côte d’Ivoire. Et elles se sont concertées principalement autour de deux objectifs : la fin du travail des enfants  et l’autonomisation des femmes.

    Denise Epoté : Deux engagements qui figurent dans ce qui pourrait s’appeler la déclaration de Cocody signée par Dominique Ouattara, Bella Kaboré, Rebecca Akufo Addo, Amina Maiga Keita, Mariam Mint Ahmed, Lalla Malika Issoufou, Marème Sall et Sia Nyama Koroma. Il y avait urgence car près de 5 millions d’enfants travaillent dans des conditions indignes dans les plantations de cacao. Les causes de cette traite sont de trois ordres, la pression des prix, le nombre insuffisant de travailleurs agricoles et la tradition de migration saisonnière de la main d’œuvre. Cette dernière se fait essentiellement entre trois pays, le Mali et le Burkina Faso les pays d’origine et le pays d’arrivée la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao. Pour mieux protéger les enfants, les premières dames souhaitent que l’école soit obligatoire et gratuite jusqu’à l’âge de 16 ans. Autre volet de la croisade des premières dames d’Afrique de l’ouest, l’autonomisation des femmes. Quand bien même des structures d’accompagnement existeraient les objectifs ne pourraient être atteints que s’il y avait une maîtrise du dividende démographique. Or dans la majorité des pays en Afrique de l’Ouest le  taux de fécondité demeure très élevé. 7 enfants par femme au Niger. De l’avis de Dominique Ouattara à l’initiative de la conférence d’Abidjan » la déclaration commune porte à croire que nous sommes sur la bonne voie « Mais Assane, même comme le dit l’adage ce que femme veut, Dieu veut. La volonté des premières dames a elle seule ne suffira pas. Reste à convaincre leurs époux   qui devront mette en œuvre ces changements.

    2/PRIX NOBEL DE L’AGRICULTURE

    On passe à votre deuxième tête d’affiche. Elle n’est autre que le président de la banque africaine de développement, la BAD. Mais vous ne l’avez pas retenu en tant que financier, mais pour avoir reçu le prix mondial de l’alimentation. Une récompense prestigieuse dites-vous qui lui a été remise cette semaine  à Des Moines aux États Unis.

    Pour les vingt années consacrées à ce secteur essentiel au sein de la Fondation Rockefeller, à l’Alliance pour une révolution verte en Afrique et à la tête du ministère de l’Agriculture et du développement au Nigeria. Akinwumi Adesina a rejoint le cercle fermé des lauréats de ce prix prestigieux. En replaçant le secteur agricole au cœur du développement économique du Nigéria,  l’ancien ministre de l’agriculture a permis de faire baisser de 50 % les importations alimentaires avec à la clef la création de 3 millions d’emplois. Le pays a ainsi pu réduire sa dépendance pétrolière en diversifiant son économie. Selon la Banque Mondiale, l’industrie agroalimentaire en Afrique pourrait à l’horizon 2030 générer 1000 milliards de dollars. Cela fait rêver, mais pour l’heure la réalité est tout autre .Tous les ans le continent dépense 33 milliards de dollars pour importer des denrées alimentaires. Des sommes qui pourraient être investies ailleurs si les états décidaient de faire de l’agriculture un secteur prioritaire.

    3/YAMBO OUOLOGUEM, PREMIER RENAUDOT N’EST PLUS

    On termine votre baromètre de la semaine Denise par une figure marquante et tragique. L’écrivain malien Yambo Ouologuem s’est éteint cette semaine à Sévaré. L’auteur du Devoir de violence  sera couronné du prix Renaudot en 1968 en France  avant que ce roman ne ternisse injustement sa réputation et n’assombrisse sa vie pour toujours.

    Mort de chagrin aurait pu être l’épitaphe inscrite sur la tombe de celui qui a brillamment incarné la littérature malienne des années 60. Depuis l’accusation de plagiat qui avait suivi sa consécration littéraire le prince dogon s’était retiré au pied de ses falaises. Malgré la réhabilitation qui interviendra des décennies plus tard grâce au combat mené par sa fille Awa Ouologuem et à l’opiniâtreté de jeunes éditeurs, l’auteur avait choisi de vivre en ermite dépité par la lâcheté de son éditeur. Ce dernier  n’avait pas assumé sa faute. Avoir supprimé les guillemets dans le manuscrit qui lui avait été remis. Cette cabale n’enlève rien au talent de cet auteur majeur de la littérature africaine puisqu’il nous laisse deux autres œuvres que je vous recommande : Les Mille et une Bibles du sexe et Lettre à la France Nègre. Mais pour moi Assane, la plus belle réhabilitation que mérite Yambo Ouologuem serait que dans plusieurs capitales africaines, des bibliothèques ou des rues portent le nom de cet illustre fils du Mali.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.