GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Biennale des photographes: «Le choix s’est porté plus sur le lieu et l’espace»

    Deuxième édition de la biennale des photographes du monde arabe contemporain à l'institut du monde arabe jusqu'au 12 novembre 2017. ©Ima

    Retour sur la deuxième édition de la biennale des photographes du monde arabe contemporain. Cette année, cet événement donne une large place à la Tunisie. Cette exposition organisée par l’Institut du Monde Arabe et la Maison européenne de la Photographie à Paris se tient jusqu'au 12 novembre. On en parle avec la Tunisienne Olfa Féki, commissaire de cette exposition pour le volet tunisien. Elle nous dit comment elle a choisi les photographes qui représentent ce pays et pour quelles raisons.

    « Le choix ne s’est pas fait à partir des photographes mais plutôt à partir des projets : donc c’est plutôt dans le but de redonner une image appropriée au monde arabe à partir de ces projets-là ou à travers la vision de ces photographes par rapport à l’actualité et ce qui s’y passe. On n’a pas vraiment choisi de thème mais plutôt une ligne directrice qui va entre : raconter des histoires à travers des lieux ou des espaces ou encore des portraits. C’est en fait un mixte, une interrogation entre le présent et l’actualité du monde arabe, le devenir de ces pays et le devenir de la photographie en même temps. On a ajouté par rapport à la première édition, des installations, de la vidéo. J’ai essayé d’interpréter la photographie dans cette deuxième édition avec tout le développement de la photographie qui est parti de la photo simple et classique en interprétation plus complexe grâce aux nouvelles technologies en général. Aujourd’hui les artistes réussissent à exprimer des visions et des points de vue à travers la photo mais en les exposant par la suite en tant qu’installation, vidéo ou en montage d’images… (…) Le choix s’est porté plus sur les lieux et les espaces car on cherche à montrer la trace laissée par les humains dans ces lieux : ce sont des lieux très précis à 80% du travail, ce sont des frontières entre des villes entre des pays, c’est vraiment entre le documentaire et le conceptuel, on n’a pas choisi un seul type de photographie mais plusieurs qui parlent toutes de la même thématique. »

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.