GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    La reprise durable de l’économie française se confirme

    L'Insee a publié mardi 31 octobre ses dernières estimations concernant la croissance économique française. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

    Le redémarrage de l'économie française se confirme. Cet été la croissance est restée collée à la barre des +0,5 % d'après les dernières estimations publiées ce mardi matin par l'Institut national de la statistique.

    Un demi-point de croissance en plus du produit intérieur brut en trois mois. Et la croissance des trimestres précédents revue à la hausse : à + 0,6 % pour le second trimestre 2017 et le quatrième de 2016. L’Insee ce matin fournit les preuves chiffrées du redressement de l’économie. La France enregistre son quatrième trimestre consécutif de croissance. C’est une prouesse. Il faut remonter à 2011 pour retrouver un tel élan. On a donc entamé un cycle durable de croissance. Sur toute l’année, on peut miser sur 1,7 % de croissance.

    Les ingrédients les plus manifestes de cette reprise

    La consommation des ménages est repartie de plus belle, le moral des chefs d’entreprise est au plus haut, ils ont retrouvé des marges pour investir. Et il y a une donnée encore plus parlante pour les entreprises : leur durée de vie qui s’allonge. Le nombre des faillites est en repli constant, ce chiffre est à son plus bas niveau depuis dix ans. En corollaire le chômage recule, c’est vrai encore trop lentement au goût de tous ceux qui recherchent un emploi.

    Vers un enrayement du chômage de masse ?

    La situation du marché de l’emploi est assez paradoxale. Le chômage demeure à un niveau très élevé, à 9,2 % de la population active. Et en même temps des entreprises ont du mal à recruter, et l’intérim explose. Ce marché de l’emploi à deux vitesses est à mettre en rapport avec un autre grand écart, territorial celui-là.

    La reprise est très inégale d’une région à l’autre. En Ile-de-France le moteur de la croissance rugit, mais en Bourgogne-France-Comté, dans le Grand Est, le moteur est toujours à l’arrêt. Ces régions ont été éreintées par la désindustrialisation, et elles ont besoin aujourd’hui d’un sérieux coup de pouce, d’une politique publique ciblée pour repartir et pour créer des emplois.

    Emmanuel Macron récolte ce que François Hollande a semé

    L’ancien président d’une nature optimiste effectivement n’a cessé de prophétiser ce retournement. Il a aussi agi pour dynamiser l’économie française, avec notamment la réforme du Cice, le premier signal adressé aux chefs d’entreprise. Et cela a contribué à réveiller l’économie.

    Quant à Emmanuel Macron, il accélère le rythme des réformes. Mais son action est trop récente pour qu’on puisse porter à son crédit cette douce euphorie de l’économie. La France enfin a profité de la dynamique externe, les Etats-Unis et toute l’Europe sont en phase de croissance. Et cela ne doit rien à l’action des deux présidents.

    Un budget comprimé à 395 milliards d’euros pour continuer à réduire les déficits publics en 2018. Avec une bonne nouvelle pour les patrons : le Cice est pérennisé. Et une mauvaise pour les salariés et retraités, la CSG augmente.

    Un triste record annoncé pour l’année 2016 : celui de la concentration de CO2 dans l’atmosphère.

    On a atteint un niveau jamais vu depuis 2 à 3 millions d’années, quand le réchauffement était à son comble. Mais dans notre ère, le principal coupable c’est l’homme et ses activités économiques dévastatrices, avec l’exploitation des hydrocarbures et la déforestation. C’est aussi la victime du réchauffement eu cours. D’après une étude internationale portant sur les années 2000-2016, la santé en pâtit et la productivité a baissé de 5 % dans les zones rurales.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.