GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2018: l'Egypte quasiment éliminée après sa défaite face à la Russie 1-3 dans le groupe A
    Dernières infos
    • «Les prix élevés du pétrole sont causés par Trump» (ministre iranien du Pétrole)
    • Le Canada est «interloqué» par la séparation des familles de migrants aux Etats-Unis (ministre)
    • Le Mexique condamne la «cruelle et inhumaine» séparation des familles de migrants aux Etats-Unis (ministre)
    • Mondial 2018: le Sénégal décroche la première victoire africaine en battant la Pologne 2-1 dans le groupe H
    • France: la croissance devrait ralentir à 1,7% en 2018, selon l'Insee
    • Macron et Merkel veulent un accord sur le retour des migrants dans le pays d'entrée de l'UE

    Pétrole: demi-succès des enchères sur les champs pré-salifères du Brésil

    Même si sa production pétrolière progresse, 2,65 millions de barils par jour, dont la moitié d'origine pré-salifère aujourd'hui, le Brésil est toujours importateur net de pétrole. REUTERS/Brendan McDermid

    Le Brésil n'a pu attribuer que six des huit gisements pré-salifères en eau très profonde qu'il proposait aux enchères. Mais toutes les grandes compagnies pétrolières étrangères sont de retour.

    Six blocs attribués sur huit. C'est un demi-succès du Brésil pour ces nouvelles enchères sur ses champs pré-salifères, des gisements de pétrole localisés à plus de 7 kilomètres sous la surface de l'océan Atlantique, sous d'épaisses couches de sel. Cela faisait quatre ans qu'il n'y avait pas eu d'enchères sur ces gisements en eau très profonde. Le secteur pétrolier brésilien était complètement désorganisé par l'affaire de corruption géante de Petrobras, la compagnie pétrolière nationale.

    Mais quatre ans après l’attribution de Libra, les majors sont toutes là. L'Anglo-Néerlandais Shell remporte 3 blocs, dont un avec le Français Total ; le Britannique BP revient en force au Brésil après ses ennuis dans le golfe du Mexique, le Norvégien Statoil, modèle de compagnie nationale pour les Brésiliens, consolide son présence. L'Américain Exxon Mobil fait son retour, après pourtant un échec au Brésil : trois forages secs à la limite du « pré-sal ». Mais le champion américain sait que cette fois, il y a du pétrole, puisque des forages ont déjà été faits. Enfin les compagnies chinoises sont là en force, que ce soit Repsol-Sinopec, China national offshore oil company ou la filiale de Petrochina... Elles apportent une garantie de financement en échange de la technologie fournie par les majors occidentales.

    Le Brésil a dû faire des concessions

    « Fini le monopole de Petrobras sur les gisements pré-salifères », résume Philippe Sébille-Lopez, de Geopolia. « La compagnie nationale brésilienne n'est plus obligatoirement l'opérateur, cela empêchait d'autres consortiums de gagner des enchères ». Le Brésil a également « assoupli son exigence en termes d'activité réservée aux entreprises brésiliennes, ce qu'on appelle le "contenu local" », il sera possible par exemple de commander des plateformes à des fabricants étrangers.

    Le géant d'Amérique latine veut accélérer le développement de ses ressources. Même si sa production pétrolière progresse, 2,65 millions de barils par jour, dont la moitié d'origine pré-salifère aujourd'hui, le Brésil est toujours importateur net de pétrole. Il souhaiterait doubler sa production d'ici 2030.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Pétrole: le prix du baril franchit les 60 dollars, le marché se tend

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Le roi Salman à Moscou ou la rencontre des géants pétroliers de la planète

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La Turquie menace de fermer son oléoduc au Kurdistan irakien

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Huile de palme contre pétrole: l'Indonésie propose un troc au Nigeria

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.