GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 25 Novembre
Dimanche 26 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A la Une: 20 ans de prison pour Abdelkader Merah

    Un croquis de la cour d'assises de Paris, où l'on voit Abdelkader Merah parler pendant son procès, à Paris, le 20 octobre 2017. Benoit PEYRUCQ / AFP

    Le frère de Mohammed Merah a été reconnu coupable d’association de malfaiteurs en vue d’action terroriste. Mais pas de complicité dans les attentats commis par son cadet. Un verdict qui « illustre les doutes et les interrogations nés au fil des débats », souligne Le Figaro, et qui, poursuit le quotidien, « ne répond ni aux demandes de l’accusation (la perpétuité) ni à celles de la défense (l’acquittement) ».

    Et si les avocats des deux camps estiment pour la plupart que les juges ont entendu leurs arguments, du côté des familles des victimes, les réactions sont beaucoup plus partagées. Le Parisien revient ainsi sur les larmes de Latifa Ibn Ziaten à la sortie de la salle d’audience. « On est trop naïf en France. Dans moins de 15 ans, Abdelkader Merah sera dans la rue et il représentera un danger pour nos enfants », dénonce la mère d’Imad Ibn Ziaten, l’un des trois militaires assassinés par Mohamed Merah.

    « On peut se demander si le verdict aurait été le même avec un jury de citoyens  », s’interroge La Montagne. Le jury de cette cour d’assises spéciale était en effet composé de magistrats. « Il y a jugement et jugement », répond Le Journal de la Haute Marne. « La justice telle que la souhaiterait la rue n'a souvent rien à voir avec celle qui se joue dans les prétoires. D'un côté, c'est le cœur qui parle. De l'autre la stricte application du droit. » Un avis partagé d’ailleurs par le très médiatique avocat d’Abdelkader Merah, Eric Dupont Moretti, qui s’est félicité après l’annonce du verdict que les juges ne soient pas laissés « influencer par l’opinion publique ».

    La crise catalane suivie de près en France

    « L’étau se resserre autour des indépendantistes catalans », titre en Une le Figaro, qui publie une interview du chef de la diplomatie espagnole. Alfonso Dastis estime que Carles Puidgemont a voulu « internationaliser la crise » en se rendant en Belgique, et considère qu’il sera compliqué pour le leader indépendantiste de se porter candidat pour l’élection régionale du 21 décembre s’il fait l’objet d’un mandat d’arrêt. Chose qui devrait être actée ce vendredi. Les éditorialistes français sévères avec le héraut du sécessionnisme catalan. L’Alsace compare la fuite de Carles Puidgemont à Bruxelles à celle d’un dictateur déchu cherchant l'asile au siècle dernier : « Ce n'est pas très glorieux », selon le quotidien de l’est de la France.

    L’Union / L'Ardennais estime de son côté que Madrid a repris la main de façon magistrale, et que côté catalan, les héros ne sont plus ce qu'ils étaient. Conséquence : « La Catalogne se retrouve à la case départ. »

    Des revendications séparatistes également en France

    A commencer par la Nouvelle Calédonie, où un référendum d’autodétermination est prévu l’an prochain. Trente ans après le désastre d’Ouvéa, « il faut éviter le grand bond en arrière », alerte Le Monde, face à un scrutin qui pourrait raviver les rancœurs entre partisans et opposants à l’indépendance de l’île. L’indépendance, pomme de discorde au sein de la société calédonienne, c’est ce qu’illustre un article du Figaro où un maire, opposé à l’indépendance, s’interroge sur la viabilité d’un Etat souverain alors que peu de Kanaks comme lui, les Kanaks la population native d’île, occupent des postes à responsabilités.

    Il y a un siècle, la déclaration Balfour

    « Une déclaration qui a appuyé une cause libératrice mais engendré le conflit », estime l’universitaire Denis Charbit, enseignant à l’université de Tel Aviv, dans les colonnes du Figaro. Vingt lignes, poursuit-il, qui continuent de diviser Palestiniens, y voyant la source de leur malheur et Israéliens, pour qui il s’agit de la réparation de siècles de persécutions.

    La Croix y consacre son éditorial en Une et se demande si, face aux menaces qui l’entourent, Israël ne pourrait pas trouver judicieux de proposer à ses plus proches voisins un foyer national palestinien.

    Le Monde, de son côté, publie une enquête sur l’antisémitisme persistant en France. Un acte raciste sur trois est commis contre des juifs dans le pays, alors qu’ils ne représentent que 1 % de la population. Mais il y a aussi de graves dérapages sur Internet. Mark Knobel, directeur de recherches au Conseil représentatif des institutions juives de France, pointe la responsabilité des géants des réseaux sociaux, peu réactifs et surtout réticents aux lois françaises très strictes en la matière.

    « C’est un combat au quotidien », « si nous le perdons, demain on n’aura plus de prise sur rien, tout se vaudra… mais on peut encore agir », conclut le chercheur. En attendant, les départs de Français juifs vers Israël se poursuivent.

    Le viol, arme de guerre en Libye depuis 2011

    Cela a commencé durant la répression de la révolte anti-Kadhafi, mais les pratiques ont perduré bien au-delà et continueraient encore. L’enquête du journal est réalisée par la documentariste Cécile Allegra. Elle livre les témoignages de Libyens, hommes et femmes, jeunes ou moins jeunes, pour qui il est extrêmement difficile de parler. Le traumatisme est terrible, la honte, pesante. La première partie de cette enquête - à lire absolument – se déroule en Tunisie et se focalise sur le défi de trouver des Libyens prêts à témoigner publiquement. La seconde partie – à paraître aujourd’hui – conduira la journaliste sur les lieux de ces crimes en Libye.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.