GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 23 Novembre
Vendredi 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Décryptage avec nos invités, Liesl Louw Vaudran et Stéphanie Wolters, de l'Institut d'études et de sécurité de Pretoria -ISS-, Daniel Compagnon, professeur à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (Centre d'études d'Afrique noire), Jean-Baptiste Placca, éditorialiste à RFI, et nos envoyés spéciaux à Harare et correspondants régionaux.

    A la Une : les débuts de la force conjointe G5 Sahel

    Le Comité de défense et de sécurité (chefs d'état-major) du G5 Sahel s'est réuni à Ndjamena les 2 et 3 mars 2016. Olivier Fourt/RFI

    Le Walf quotidien revient sur l’opération Hawbi, « galop d’essai » de la future force internationale dans la bande sahélo-saharienne. Plusieurs bataillons ont été déployés depuis un mois, c'est ce qu’a annoncé le ministère français de la Défense, RFI s’en faisait l’écho hier.

    Paris volontariste dans la mise en place de cette force de 5 000 soldats maliens, nigériens, tchadiens ou encore burkinabè chargée de lutter contre les groupes jihadistes dans la région. « Il faut que ça marche », dit le quotidien sénégalais, citant les autorités françaises. « Que ça galope donc », ironise Hugues Richard Sama dans L’Observateur paalga.

    Le journaliste du quotidien burkinabè estime qu’il faut « tempérer l’enthousiasme un peu trop débordant » autour de ce qui n’est pour l’instant qu’un projet. Et de rappeler qu’une vingtaine d’opérations conjointes transfrontalières ont déjà été menées depuis 2015. « Rien de bien nouveau sous le soleil brûlant du Sahélistan », selon lui.

    Mais une opération de communication nécessaire avant la conférence des donateurs prévue en décembre à Bruxelles… 420 millions d’euros sont nécessaires pour le fonctionnement de la force, et le compte est loin d’être là, malgré la promesse de financement américaine à hauteur de 51 millions d’euros. Et Hugues Richard Sama d’ajouter que si l’intendance venait à faire défaut, cette idée généreuse tournerait à la grande désillusion.

    Aujourd’hui Le Faso rebondit sur cette incertitude, affirmant qu’il est « inconcevable que l’Afrique ne soit pas capable de faire face à ses démons et à les combattre efficacement avec ses propres moyens et ses propres hommes ». Le journaliste Ahmed Bambara souhaite donc « un bon baptême du feu à l’opération Hawbi ».

    Le Liberia face à son passé

    Attention au retour des vieux démons, s’inquiète le journal Le Pays, alors que la Commission électorale doit rendre ce vendredi son verdict sur la requête en annulation du 1er tour de l’élection présidentielle pour fraude déposée par Charles Brumskine. Le leader du Parti de la liberté avait été éliminé le 10 octobre dernier.

    Le Pays tire la sonnette d’alarme : « On voit où mènent souvent les contestations électorales en Afrique, le dernier exemple en date étant la présidentielle kényane qui n’a pas encore fini ses soubresauts », argumente le quotidien. Le journal burkinabè appelle la classe politique libérienne à faire preuve « de retenue et de hauteur de vue, il en va de la crédibilité et de l’avenir de la nation » encore marquée la guerre civile, conclut l’article.

    800 millions de francs CFA fantômes au Sénégal

    C’est en tout cas ce qu’affirme l’Initiative pour la transparence des industries extractives dont le rapport sur le Sénégal est cité par le Walf quotidien. Un trou de 800 millions de francs CFA a été constaté par l’organisation, et cela concerne notamment les contributions sociales. Le rapport souligne toutefois que l’écart entre l’estimation par l’Etat sénégalais des revenus générés par ces activités et celle des sociétés a diminué depuis 2013, mais il a augmenté entre 2015 et 2016. De quoi alimenter les soupçons de corruption selon le quotidien, un écho à l’enquête menée par le Centre Carter sur le secteur des mines de cuivre en République démocratique du Congo, dont la publication fait grand bruit également et sur laquelle RFI revient ce matin.

    RFI récompense les lauréats de la Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlont…

    « Arona Diouf et Nicole Dhiediou allongent la liste de la relève », signale Aujourd’hui au Faso en appel de Une. Le journaliste et la technicienne radio de la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise ont été distingués parmi 20 candidats, une récompense dont se fait également l’écho le site panafricain Pressafrik.

    Et à noter à propos des initiatives en faveur des médias sur le continent : le festival international de la liberté d’expression et de la presse, qui se tiendra la semaine prochaine à Ouagadougou. Le site burkinabè WakatSéra revient sur la conférence de presse donnée hier par les organisateurs. Le thème de cette 7e édition : « Défis sécuritaires en Afrique : rôle et responsabilité des médias ».

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.