GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    L’agriculture à la COP23 à Bonn

    Anne-Laure Sablé, chargée de plaidoyer souveraineté alimentaire et climat au CCFD-Terre Solidaire. RFI/Sayouba Traoré

    La COP23 ouvre ses travaux à Bonn en Allemagne dans deux jours, puisqu’elle se tient du 6 au 17 novembre prochain, et ce matin, on va plutôt parler de l’absence de consensus sur la question agricole dans ces grandes réunions planétaires. Depuis la Cop à Durban en 2011 qui a parlé de « l'enjeu crucial de l'agriculture face aux dérèglements climatiques », plus rien ou presque.

    Il est vrai que l'Accord de Paris, signé par 195 États et l'Union européenne, souligne le caractère spécifique de l’agriculture dès le préambule. Il reconnaît la nécessité que les efforts entrepris pour atténuer et s’adapter au changement climatique ne menacent ni la sécurité alimentaire ni la production agricole.

    Mais, à ce jour, aucun consensus n'a été trouvé sur la façon d'aborder la question des modèles agricoles. Et dans le même temps, ce sont désormais 815 millions de personnes qui souffrent de la faim dans le monde, un chiffre en hausse depuis 2015. Et le dernier rapport de la FAO identifie les dérèglements climatiques comme un facteur majeur de cette situation. Il y a donc urgence à agir. Et cette COP23 en offre l’opportunité.


    Sur le même sujet

    Prochaine émission

    À la découverte des Charentes

    À la découverte des Charentes
    À l’invitation de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, Sayouba Traoré a pu effectuer un périple à Sonnac, à Foussignac et Triac-Lautrait, dans la périphérie d’Angoulême. Par une sorte d’exotisme inversé, il vous invite à découvrir les Charentes.
    • À la découverte des Charentes

      À la découverte des Charentes

      À l’invitation de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, Sayouba Traoré a pu effectuer un périple à Sonnac, à Foussignac et Triac-Lautrait, dans la périphérie …

    • La lutte contre les scolytes

      La lutte contre les scolytes

      Ce sont des petits coléoptères se nourrissant du bois jeune situé sous l'écorce de diverses espèces d'arbres, les scolytes peuvent provoquer d'importants dégâts chez …

    • Être une femme vivant avec un handicap dans un pays pauvre

      Être une femme vivant avec un handicap dans un pays pauvre

      La question est douloureuse. Partout dans le monde -que ce soit dans un pays dit développé ou dans un pays dit sous-développé- lorsque l’on est femme, on est de facto …

    • La production de gomme arabique à Mbour, au Sénégal

      La production de gomme arabique à Mbour, au Sénégal

      Ce matin, nous entrons dans l’univers de la gomme arabique, et pour cela nous allons à Mbour, ville située sur la Petite-Côte, à environ 80 km au sud de Dakar et à 5 …

    • Le printemps bio 2019

      Le printemps bio 2019

      La vingtième édition du Printemps Bio se tient maintenant et les activités couvrent tout le territoire de la France. En fait, il s’agit d’une série d’événements qui ont …

    • Sénégal: l’agriculture, moyen de lutte contre l’émigration des jeunes à Fimela

      Sénégal: l’agriculture, moyen de lutte contre l’émigration des jeunes à Fimela

      Pour l’anecdote, c’est sur la côte atlantique, juste au-dessus de ce bras de mer qui entre sur les terres sénégalaises. À l’école, pendant les cours de géographie, c’est …

    • Le séchage traditionnel des produits agricoles

      Le séchage traditionnel des produits agricoles

      En Afrique, comme dans la plupart des pays tropicaux, la saison pluvieuse dure 3 à 4 mois. Il faut donc conserver des produits agricoles pendant la longue et interminable …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.