GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: douze combattants prorégime ont été tués lors d'une frappe de la coalition internationale (OSDH)
    • France: «La question du maintien de Guillaume Pepy à la tête de la SNCF n'est pas posée» (Griveaux)
    • Economie: Deutsche Bank supprime plus de 7000 postes et coupe dans sa banque d'investissements
    • Israël dévoile un plan pour la construction de 2500 logements en Cisjordanie
    • Italie: deux morts et plusieurs blessés dans le déraillement d'un train

    Roch Marc Christian Kaboré, président du Burkina Faso

    Roch Marc Christian Kaboré, le président du Burkina Faso, lors de la 72ème session de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, le 21 septembre 2017. AFP/Timothy A. Clary

    L’invité d’Internationales est le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Une interview réalisée dans un contexte sécuritaire régional tendu. De nombreuses questions se posent au sujet de la force conjointe du G5 Sahel, censée se mettre en place pour une meilleure coordination des forces de sécurité du Burkina, du Tchad, du Mali, du Niger et de la Mauritanie, dans la lutte contre le terrorisme.
    Comment la mission de cette nouvelle force va-t-elle s’articuler avec celle de la Minusma (les troupes de l’ONU au Mali notamment), et de Barkhane, l’opération française au Sahel ? Avec quels moyens ? Comment le Burkina lutte-t-il, à sa propre échelle, contre la menace jihadiste ? Arrivé au pouvoir, il y a deux ans, le président Kaboré doit faire face à d’énormes attentes sur le plan économique et social.
    La justice est également en première ligne, avec l’espoir que débouchent enfin les instructions sur l’assassinat de Sankara, il y a 30 ans, et celui du journaliste Norbert Zongo en 1998. Nous interrogeons également le président Kaboré sur les relations bilatérales avec la France et la demande d’extradition formulée par la justice burkinabè concernant François Compaoré, frère cadet de l’ancien président.

    Le président Kaboré est interrogé par Françoise Joly (TV5-Monde), Christophe Ayad du journal Le Monde et Sophie Malibeaux (RFI).

     


    Sur le même sujet

    • Sénégal / Burkina Faso

      Sénégal: Macky Sall et Christian Kaboré évoquent Thomas Sankara

      En savoir plus

    • Burkina Faso / Côte d'Ivoire

      Burkina: le président Ouattara aux côtés de Roch Kaboré à l'investiture

      En savoir plus

    • Burkina Faso/Roch Marc Christian Kaboré

      Burkina Faso: Roch Kaboré, président du changement dans la continuité

      En savoir plus

    • Burkina Faso

      Burkina Faso: les raisons de la victoire de Roch Kaboré

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.