GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le maire de Misrata, troisième ville de Libye, enlevé et tué (sécurité)
    • Le procès en Belgique de Salah Abdeslam a été reporté au 5 février 2018 (tribunal de Bruxelles)
    • Afghanistan: attaque en cours contre un centre d'entraînement militaire à Kaboul (ministère)
    • L'aviation israélienne bombarde des positions du Hamas à Gaza après des tirs de roquettes sur le sud d'Israël (armée)
    • L'électricité a été rétablie à l'aéroport d'Atlanta, aux Etats-Unis, après une panne géante (aéroport)

    Italie: Ostie, sous l’emprise de la mafia, doit renouveler son conseil municipal

    Des membres du parti CasaPound donnent une conférence à leur siège de Rome en Italie, le 9 Novembre 2017. REUTERS/Tony Gentile

    Dimanche prochain 19 novembre, les habitants d’Ostie, ville située à l’est de Rome, vont élire- au second tour- leur nouveau président du conseil municipal. Le conseil avait été dissout en 2015 pour infiltrations mafieuses. Deux candidates, l’une soutenue par une coalition de droite et l’autre par le Mouvement 5 Etoiles, sont au coude à coude. La campagne électorale a été marquée par les pressions du mouvement néo-fasciste CasaPound dont le candidat a obtenu 8 % des voix au 1er tour. Puis le 7 novembre, un membre d’une famille mafieuse, Roberto Spada, 42 ans, a fracturé le nez d’un journaliste de la Rai, Daniele Piervincenzi, en lui assénant un coup de tête alors que celui-ci l’interrogeait sur ses liens avec CasaPound. Une agression qui a suscité une vague d’indignation en Italie. Une manifestation organisée par la Fédération nationale de la presse (FNSI) et l’association anti-mafia Libera se tiendra à Ostie jeudi prochain. Et, ce samedi 11 novembre, la Maire de Rome, Virginia Raggi, était en tête d’une marche « contre la violence fasciste et mafieuse ».

    de notre correspondante à Rome,

     

    Pour les touristes, Ostie, située à 35 km de la capitale, est « la plage de Rome » et elle qui attire toujours beaucoup de monde durant les beaux jours.

    Cette localité de 250.000 habitants est un arrondissement de Rome. Ostie, qui a connu un boom des constructions de logements bon marché à partir de 1960 est devenue, au fil des ans, une zone franche pour des clans mafieux. Ces clans, dont celui de la famille Spada, se partagent le trafic de stupéfiants, le racket des établissements balnéaires, les extorsions.

     

    Bien que placée sous tutelle en 2015, pour une durée maximale de deux ans conformément à la loi en vigueur, rien n’a changé. Ostie reste gangrénée par la culture mafieuse. Avant sa dissolution, le conseil municipal était présidé par un élu de centre gauche qui n’a pas fait mieux que ses prédécesseurs de centre droit ou de droite aussi les électeurs se détournent-ils des urnes: au 1er tour, 36 % d'entre eux ont voté. Au second tour, le taux de participation pourrait rester aussi bas.

     

    Mouvement d'indignation après les agressions

     

    L’agression d’un journaliste mardi par un des caids de la famille Spada a fait réagir les institutions, la presse, les associations anti-mafia. Il y a eu un mouvement d’indignation en Italie. Mais la marche (le 11 novembre) pour la légalité voulue par la maire de Rome, Virginia Raggi, a eu un succès très relatif : moins de 2000 personne y ont participé. Et certains ont interprété cette initiative comme une promotion de la candidate locale des 5 Etoiles à la présidence du conseil municipal.

     

    Le vrai problème c’est que depuis plus d’un quart de siècle des clans mafieux font leur loi à Ostie. Les intimidations, les menaces de mort sont récurrentes et elles nourrissent la peur, l’omertà. L’agression bestiale du journaliste Daniele Piervincenzi et les blessures dont a fait l’objet son caméraman, Edoardo Anselmi, sont des faits très graves mais pas isolés. Par exemple, une journaliste du quotidien La Repubblica, spécialisée sur la criminalité organisée à Ostie, menacée par le clan Spada, vit sous escorte depuis 2013. Cette femme, Federica Angeli, qui habite Ostie et a trois enfants, résiste, dit-elle, « au nom de la liberté », « au nom de la légalité ». Mais la majorité des habitants se tait.

     

    Roberto Spada arrêté et incarcéré

     

    Le clan Spada n’a ainsi aucune difficulté à évacuer un appartement HLM occupé légalement pour en prendre possession illégalement, par la violence. Cela parce qu’Ostie a été abandonnée par l’État. Délaissée par les politiques de tous bords.

     

    Roberto Spada a été arrêté jeudi 9 novembre et incarcéré, accusé de coups et blessures, aggravés par « la méthode mafieuse » ce qui a permis de le placer sous les verrous, 48 h après les faits. En 2016, son frère, Carmine Spada, a été condamné à dix ans de réclusion pour extorsion mafieuse. Pour autant, le clan et ses ramifications ne sont pas anéantis. Les résultats du second tour des municipales seront très intéressants à analyser car les Spada, et leurs complices, ont bien fait campagne. A leur manière...

     

    ► Daniele Piervicenzi travaille pour l'émission hebdomadaire d'investigation «Nemo» diffusée sur la chaîne du service publique RAI 2.


    Sur le même sujet

    • Italie

      Italie: la Lombardie et la Vénétie ne veulent plus payer pour les autres

      En savoir plus

    • Italie / Elections

      Italie: victoire de la droite de Berlusconi en Sicile

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.