GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Rokhaya Diallo - Régine Yaou - Malick Sidibé

    Denise Epoté. tv5.org

    Afrique en marche, les têtes d’affiche de Denise Epoté, de TV5MONDE, comme chaque dimanche, avec Assane Diop. Trois têtes d’affiche ce dimanche : la militante, essayiste et journaliste française Rokhaya Diallo ; hommage à l’écrivaine Régine Yaou, décédée le 3 novembre au moment où se tenait à Abidjan la 10ème édition du prix Ivoire. Enfin, l'hommage de la fondation Cartier au photographe malien Malick Sidibé, disparu il y a un an.

    1/ROKHAYA DIALLO HÔTE DE LA FONDATION OBAMA

    Xavier Besson : Bonjour Denise Epoté. Cette semaine votre première tête d’affiche est la militante, essayiste et journaliste française Rokhaya Diallo. Le 1er novembre dernier elle faisait partie des 500 invités conviés au sommet de la fondation Obama. Un privilège qui dîtes-vous honore toutes les femmes françaises.

    Denise Epoté : Tout à fait car pour ce premier sommet l’ancien président américain dont le charisme opère toujours n’avait convié que des leaders d’opinion ! Sur les 20 000 demandes reçues la fondation Obama n’a retenu que 500 noms.

    Le parcours de la militante qu’est Rokhaya Diallo a sans aucun doute convaincu les responsables de la fondation Obama. Nous connaissons le combat qu’elle mène depuis plusieurs années contre les discriminations. Ses prises de position au lendemain de la mort de Zyad Benna et Bouna Traoré a Clichy-sous- Bois. Ses échanges musclés avec Éric Zemmour à propos des émigrés qui ne renoncent pas à leur culture, ou des trafiquants  qui en majorité sont noirs ! Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de l’écouter, Rokhaya Diallo possède aussi une belle bibliographie : « Racisme mode d’emploi », « Moi raciste ? Jamais », ou encore « A nous la France ». Son récent documentaire de « Paris à Ferguson coupables d’être noirs » raconte la mobilisation d’activistes après la série de crimes commis par la police contre les noirs dans plusieurs villes américaines. Et tente de comprendre le racisme en France.

    Sur des sujets plus légers, elle fait également entendre sa voix. Dans son livre Afro, elle aborde le thème des Nappy afropéennes fières de porter les cheveux naturels. Et puis sur BET BUZZ en compagnie de Raphaël Yem elle anime une chronique sur mode dans laquelle elle fait la promotion de stylistes africains. Logique pour la fille du professeur de couture qu’elle est. Ce sont autant d’éléments qui ont pesé dans le choix de Rokhaya Diallo comme digne représentante de la France au premier sommet de la fondation Obama. Une belle ambassadrice dont nous ne sommes pas peu fières.

    2/REGINA YAOU N’EST PLUS

    Nous nous rendons à Abidjan pour votre deuxième tête d’affiche. L’écrivaine Régine Yaou est décédée le 3 novembre au moment où se tenait à Abidjan la dixième édition du prix Ivoire. Une édition qui avait prévu de rendre hommage à une des plus belles plumes de la littérature ivoirienne.

    L’année dernière au salon du livre d’Abidjan le Sila, Regina Yaou avait reçu l’hommage de toute la profession. Depuis quarante ans le talent de l’écrivain ne s’est jamais démenti. Parmi les nombreux prix reçus, le prix d’excellence pour la littérature décerné par le président de la république à celle qui a écrit sa première nouvelle à l’âge de 12 ans.

    Ses fidèles lecteurs n’ont pas oublié « La révolte d’Affiba » publiée en 1985 ou « Coup d’Etat », paru en 2009, qu’elle avait consacré au premier coup d’état survenu dans un pays imaginaire qui ressemble fort à la Côte d’Ivoire. A l’occasion de la dixième édition du prix Ivoire, Regina Yaou devait aux côtés de ses compatriotes Fatou Keita et Venance Konan être l’invitée d’honneur. Hélas ce 3 novembre 2017 une grande dame de la littérature ivoirienne s’en est allée.

    3/MALICK SIDIBE, L’ŒIL DE BAMAKO

    Retour à Paris et pour votre dernière tête d’affiche vous avez chois le   photographe malien Malick Sidibé. Un an après sa disparition la fondation Cartier lui rend hommage. Une exposition à découvrir jusqu’au 20 février 2018.

    Un second hommage qui a pour nom Mali twist. En écho à la mode musicale qui prévalait au début de la carrière du photographe. En 1995 déjà c’est la fondation Cartier qui révélait au monde le talent de cet artisan bijoutier devenu photographe par le pur des hasards. L’œil de Bamako comme le surnommaient ses compatriotes dont il filmait le quotidien depuis 1962. Les femmes, dans leurs tenues en tissu pagne avec leur coupes afro ou leurs foulards noués comme des œuvres d’art. Les jeunes, dans leurs costumes taillés près du corps, dansant ou prenant la pose comme des stars américaines. L’objectif de Malick SIDIBE a su capter l’euphorie qui a suivi l’indépendance du Soudan français. Malgré la notoriété internationale, Malick Sidibé était resté vivre à Bamako. A Bagadadji, déformation de Bagdad, en raison de la présence de nombreux commerçants arabes dans ce quartier populaire de la capitale. Malick Sidibé y avait conservé son petit et modeste studio. Tous les matins il s’y rendait au volant de sa vielle Mercedes pour y retrouver des étudiants venus des quatre coins du monde, écouter le maître dont le talent avait été salué par prix de la fondation Hasselblad, l’équivalent du prix Nobel de la photographie et par un Lion d’Or décerné à Venise.


    Sur le même sujet

    • Les têtes d'affiches de Denise Epoté

      Mali: colonel Nema Sagara - Rosine Mbakam, réalisatrice belgo-camerounaise

      En savoir plus

    • Les têtes d'affiches de Denise Epoté

      Le Vita Malagasy-Une BD en hommage à l'Île rouge-Ousmane Sow

      En savoir plus

    • Les têtes d'affiches de Denise Epoté

      Jean-Pierre Mabingo, Anzoumana Camara et Fatou Fanny-Cissé

      En savoir plus

    • Les têtes d'affiches de Denise Epoté

      Monique Mukaruriza, Christian Kamayou et Cécile Ahouma Kouassi

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.