GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 27 Septembre
Vendredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Pierre Moscovici veut une liste noire des paradis fiscaux en décembre 2017

    Pierre Moscovici. © RFI/Dominique Baillard

    Pierre Moscovici, le commissaire aux Affaires économiques financières et fiscales, est cette semaine notre invité.
    Il détaille ses propositions pour améliorer la transparence fiscale, suite aux révélations des Paradise Papers, et dit vouloir une liste noire des paradis fiscaux sur la table, le 5 décembre 2017.
    Interrogé sur les premiers mois de la présidence d'Emmanuel Macron, le commissaire français retient surtout son engagement pro-européen, et estime qu'il «ne faut pas (le) caricaturer (en président des riches)», pour la suppression de l'ISF.
    Pour accélérer la construction d'une Europe plus sociale, Pierre Moscovici appelle les Européens à passer de la règle de l'unanimité à la règle de la majorité qualifiée sur les sujets sociaux fiscaux, comme le permettent les traités.
    Pierre Moscovici élude une éventuelle participation à un mouvement politique européen porté par Emmanuel Macron, et rappelle qu'il demeure un social démocrate.


    Sur le même sujet

    • Ici l'Europe

      Pierre Moscovici en lutte contre les profiteurs de la fraude fiscale

      En savoir plus

    • Carrefour de l'Europe

      Pierre Moscovici, un commissaire européen résolument optimiste

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.