GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le Sénégal vise l’autosuffisance du pays face à la crise alimentaire

    Des femmes produisent du riz dans la vallée du fleuve Sénégal, 1 million de tonnes devrait être produit, soit 7% de plus que l'année dernière.prévues http://lasenegalaise.com

    L'Etat du Sénégal a un objectif affiché : aboutir rapidement à l'autosuffisance alimentaire. Cette année, les rendements annoncés dans les principaux secteurs agricoles s'annoncent records mais dans le même temps, dans le nord du pays, les rudes conditions climatiques pourraient particulièrement impacter les acteurs du secteur.

    Plus 20% pour la production céréalière, 2,5 millions de tonnes sont annoncées. Plus 7% pour le riz, 1 million de tonnes prévues. Plus 37% pour le mil avec 900 000 tonnes attendues. Selon une étude conjointe des autorités et du PAM, le Programme alimentaire mondial, les objectifs fixés par le gouvernement ont été atteints.

    Macky Sall en avait fait une promesse de campagne électorale, année après année depuis 2012, le pari du chef de l'état est en train d'être gagné. La hausse la plus forte annoncée, plus 42%, pourrait être atteinte dans le crucial secteur de l'arachide. Des résultats positifs pour tenter d'atteindre l'autosuffisance alimentaire même si la population sénégalaise a parfois du mal, l'exemple du riz est flagrant, à consommer local.

    Pour expliquer ses excellents rendements, le ministère de l'Agriculture met en avant la bonne pluviométrie dans le sud du Sénégal et la mécanisation en cours du secteur. Des résultats positifs mais qui peuvent rapidement être fragilisés par les aléas climatiques. Le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux, vient de tirer la sonnette d'alarme pour le nord du Sénégal, zone aride, sahélienne où les pluies ont été très faibles cette année.

    Le CNCR veut à tout prix éviter une crise d'insécurité alimentaire : « Une longue période de soudure est à prévoir : l'absence de pâturage due à l'inexistence du tapis herbacé crée un manque de nourriture pour le bétail et la productivité des cultures des décrues est affectée par le manque d'eau ». Conséquence directe : le bétail est bradé, les prix des produits agricoles au contraire explosent sur les marchés.

    L'agriculture sénégalaise en plein développement, qui cherche à atteindre l'autosuffisance alimentaire est donc directement impactée par les bouleversements climatiques et reste donc fragile.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.