GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans (National Oceanic and Atmospheric Administration)
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
    • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
    • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
    • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
    • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
    • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves

    Le G5 face aux défis sécuritaires du Sahel

    Les militaires de la force conjointe du G5 Sahel, dans la région d'In Tillit, au Mali, lors de leur première opération, Hawbi, début novembre 2017. RFI / Anthony Fouchard

    La construction d'une véritable architecture africaine de sécurité sur le continent, il en sera question, lors du prochain sommet Afrique-Europe à Abidjan, les 29 et 30 novembre 2017alors que les opérations de maintien de la paix de l'Onu ont montré leurs limites en Afrique.
    Dans la région du Sahel et du Sahara, une initiative régionale a vu le jour, parrainée par la France, mais soutenue par l’Union Européenne et les Etats-Unis: la force conjointe du G5 a été lancée, début juillet 2017, par le président Emmanuel Macron.
    5 pays de la région, le Mali, le Niger, le Burkina Faso, mais aussi la Mauritanie, et le Tchad se sont mis d'accord, pour mettre sur pied, une force anti-terrorisme de 5000 hommes, destinée à «occuper le terrain», dans le zones frontalières.
    (En attendant une éventuelle «force  expéditionnaire» anti-terroriste, dont le G5 parle depuis fin 2015).


    Sur le même sujet

    • G5 Sahel

      G5 Sahel: opération Hawbi, les premiers enseignements

      En savoir plus

    • Mali

      Mali: le G5 Sahel face à des groupes armés qui communiquent de plus en plus

      En savoir plus

    • Mali

      Mali: une première opération du G5 Sahel sans accroc

      En savoir plus

    • Burkina Faso / Mali / Niger / Tchad / Mauritanie

      Hawbi: la première opération de la force conjointe du G5 Sahel

      En savoir plus

    • Mali / France

      G5 Sahel: la France et le Mali se réjouissent de l’aide annoncée des Etats-Unis

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Campagnes françaises: attention désert !

    Campagnes françaises: attention désert !
    Nous allons dans les campagnes françaises. Ces territoires ruraux qui se vident. Les derniers chiffres de recensement (2016) révélés par l'Insee, début janvier 2019, le démontrent. La France connaît un second épisode « d'exode rural ». La quasi-totalité (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.