GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Jamal Khashoggi: la Turquie dément avoir fourni «un quelconque enregistrement» à Washington (ministre)
    • Sommet Erdogan-Poutine-Macron-Merkel sur la Syrie organisé à Istanbul le 27 octobre (porte-parole)
    • Environnement: «Aux scientifiques de faire la preuve ou non qu'il y a des conséquences à l'usage des pesticides» (Didier Guillaume sur RTL)
    • Budget des sports en France: «On a assez d'argent pour travailler», dit Roxana Maracineanu (France Info)
    • Brexit: la question irlandaise peut faire échouer l'accord (Barnier)

    Abdulaziz Agalwali (Mali): au Sahel, «la saison pastorale 2018 s’annonce mauvaise»

    Dans certaines parties du Sahel, la pauvreté des pâturages a fait démarrer la transhumance plus tôt que prévu (photo d'illustration). © Irina Fuhrmann/Oxfam

    Notre invité Afrique est Abdulaziz Agalwali, représentant au Mali du Réseau d'éleveurs Bilital Maroobe (RBM), qui regroupe près de 750 000 éleveurs dans tout le Sahel. En partenariat avec l'ONG Action contre la faim et le Programme alimentaire mondial, le RBM a rendu publique, la semaine dernière, une carte des zones à risque pour la saison pastorale 2018. La grave sécheresse dont souffre le Sahel risque de provoquer de fortes tensions pour les ressources en eau et en pâturage. Abdulaziz Agalwali répond aux questions de Gaëlle Laleix.

    « On nous signale des mouvements massifs des éleveurs de la Mauritanie vers le Sénégal et le Mali, dans des zones peu riches en pâturage. Cette concentration va lessiver les pâturages avant l'installation de l'hivernage prochain. Du coup, tous ces animaux seront en situation de famine. Ils vont se retrouver sur des terres pratiquement sans fourrage, parce que tout sera dégradé de façon précoce... »


    Sur le même sujet

    • C'est pas du vent

      1. Désertif'actions: le Sahel s’organise

      En savoir plus

    • Sahel

      Sécheresse au Sahel: 13 millions de personnes concernées dès le mois de juin

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Les problèmes de l’élevage en Afrique centrale (Rediffusion)

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Elevage: un master en pastoralisme pour les pays sahéliens

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.