GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Israël: la Cour suprême annule l'interdiction d'entrée visant l'étudiante américaine Lara Alqasem
    • Affaire Khashoggi: le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin n'ira pas à la conférence de Riyad (Trésor)
    • Brexit: la période de transition pour Londres sera «probablement» prolongée (Juncker)
    • Affaire Khashoggi: Washington donne «quelques jours de plus» à Riyad (Pompeo)
    • L'attaque de Kandahar visait le commandant de l'Otan en Afghanistan, selon les talibans
    • Plus de 60 chefs d'Etat et de gouvernement assisteront le 11 novembre à Paris au centenaire de la fin de Première Guerre mondiale (Elysée)
    • Inondations dans l'Aude: Emmanuel Macron se rend sur place lundi prochain (Elysée)
    • La tuerie en Crimée est de la faute de la «mondialisation», affirme Vladimir Poutine
    • Afghanistan: fusillade dans le palais d'un gouverneur de province, deux Américains blessés (Otan)
    • Immigration: Donald Trump menace de fermer la frontière avec le Mexique

    Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane est-il un réformateur convaincu ou un autocrate?

    Le prince Mohammed ben Salmane, lors d'une visite à Paris, le 24 juin 2015. REUTERS/Charles Platiau/File Photo

    Il a 32 ans et, dans un royaume longtemps géré par des hommes plutôt âgés, c'est lui l'homme fort. Mohammed Ben Salmane est le prince héritier d'Arabie Saoudite. Et avec l'appui de son père le roi Salmane, il a lancé une politique de réformes aussi bien économiques que sociales et sociétales. Mais, il s'est aussi lancé dans des purges en s'attaquant à des caciques du royaume et dans une politique extérieure très volontariste pour contrer le rival régional iranien et aussi l'influence du Qatar ? Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane est-il un réformateur convaincu ou un autocrate ? C'est la question du jour.

    Pour en débattre :

    - Clarence Rodriguez, ancienne correspondance pour RFI, auteur des livres « Arabie Saoudite 3.0 », éditions Erick Bonnier et « Révolution sous le voile », éditions First.

    - David Rigoulet-Roze, chercheur à l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS), rédacteur en chef de la revue Orients Stratégiques, auteur de « Géopolitique de l’Arabie Saoudite », éditions Armand Colin.

    Rejoignez Le débat du jour sur Facebook ou sur Twitter.


    Sur le même sujet

    • Arabie Saoudite

      L’Arabie saoudite va autoriser les salles de cinéma

      En savoir plus

    • Arabie saoudite / Justice

      Purge en Arabie saoudite: la plupart des détenus ont accepté un accord financier

      En savoir plus

    • Arabie saoudite

      Arabie saoudite: Mohammed ben Salman à la conquête du royaume

      En savoir plus

    • Arabie saoudite

      Mohammed ben Salman, le prince qui veut transformer l’Arabie saoudite

      En savoir plus

    • Arabie saoudite

      Arabie saoudite: la voie royale du prince Mohammed ben Salmane vers le trône

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Ouverture de la Fiac: L’art contemporain, la provoc au service du marché ?

    Ouverture de la Fiac: L’art contemporain, la provoc au service du marché ?
    C'est aujourd'hui le début à Paris de la FIAC, la foire internationale d'art contemporain. C'est le grand marché parisien annuel de l'art contemporain où se rencontrent les galeristes, les conservateur et (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.