GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Khashoggi: le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin n'ira pas à la conférence de Riyad (Trésor)
    • Brexit: la période de transition pour Londres sera «probablement» prolongée (Juncker)
    • Affaire Khashoggi: Washington donne «quelques jours de plus» à Riyad (Pompeo)
    • L'attaque de Kandahar visait le commandant de l'Otan en Afghanistan, selon les talibans
    • Plus de 60 chefs d'Etat et de gouvernement assisteront le 11 novembre à Paris au centenaire de la fin de Première Guerre mondiale (Elysée)
    • Inondations dans l'Aude: Emmanuel Macron se rend sur place lundi prochain (Elysée)
    • La tuerie en Crimée est de la faute de la «mondialisation», affirme Vladimir Poutine
    • Afghanistan: fusillade dans le palais d'un gouverneur de province, deux Américains blessés (Otan)
    • Immigration: Donald Trump menace de fermer la frontière avec le Mexique
    • Budget italien: l'Union européenne demande des «clarifications» à Rome (Commission)

    Fabiani Riccardo: «L'Algérie ne veut pas d'interférence européenne au Sahel»

    Le président français Emmanuel Macron avec son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika, à Alger, le 6 décembre 2017. APS/Handout via REUTERS

    Pour l’Algérie, le G5 Sahel est une initiative française. Alger était mercredi dernier le grand absent du Sommet du G5 Sahel à Paris, présidé par Emmanuel Macron. Le président français a déclaré que la guerre contre les jihadistes battait « son plein » et que l’objectif était de remporter des « victoires au premier semestre 2018 ». Mais Paris fera le G5 sans Alger. Même si la France invite l’Algérie à « coopérer plus activement » dans la lutte contre le terrorisme. Paris et Alger se comprennent-ils ? Est-ce seulement un grand malentendu ou bien les deux capitales jouent-elles au chat et à la souris ? Fabiani Riccardo est analyste sur l’Afrique du Nord pour le cabinet de risques politiques Eurasia Group. Il répond aux questions de Jean-Jacques Louarn.


    Sur le même sujet

    • Algérie

      Le retour de 6000 jihadistes de l'EI en Afrique, principale «menace du futur»

      En savoir plus

    • Migrations

      Migrants: l'UE débloque 15 millions d'euros pour les polices nord-africaines

      En savoir plus

    • France/Algérie

      Algérie: Macron tente d'«écrire une histoire nouvelle»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.