GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 26 Avril
Vendredi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Vers une taxe sur la viande ?

    Une boucherie dans le sud de la France REUTERS/Eric Gaillard

    Après les taxes sur le tabac, après les taxes carbone, va-t-on vers des taxes sur la viande ? C'est l'avis de FAIRR, un organisme de conseil aux investisseurs.

    En ces périodes de fêtes la consommation de viande bat des records. Pourtant, elle pourrait être bientôt freinée par des taxes. C'est en tout cas la certitude de FAIRR, Farm Animal Investment Risk and Return. Comme le développé du sigle l'indique, FAIRR n'est pas une ONG environnementale, mais un cabinet de conseil aux investisseurs, sur les risques financiers liés à l'élevage. Son fondateur, le Britannique Jeremy Coller, a pris fait et cause contre l'élevage industriel, mais il est aussi le créateur d'un des plus gros fonds d'investissement européen, ce qui lui donne du poids dans les milieux d'affaires.

    Production non durable aujourd’hui

    Et ce cabinet de conseil est persuadé que la consommation de viande sera taxée parce que la production de viande n'est pas durable aujourd'hui : 14,5% des émissions de gaz à effet de serre aujourd'hui, si l'on inclut les cultures dédiées à l'alimentation du bétail, selon la FAO, qui voit cette consommation de viande s'accroître de 76% d'ici 2050. C'est incompatible avec les objectifs climatiques, coûteux en soins de santé humaine - obésité, diabète et cancers, en résistance aux antibiotiques, en soins aux animaux d'élevage. FAIRR estime que cela devrait mener à la fin des subventions à l'élevage mais aussi à des taxes sur la consommation de viande, pour changer les habitudes alimentaires.

    1 à 2 euros par kilo

    Des taxes sur le sucre sont déjà en place dans une vingtaine de pays du monde. Des taxes sur les sodas de la Grande-Bretagne à l'Afrique du Sud et à la Malaisie, en passant par certains Etats d'Amérique. La Suède et le Danemark songent maintenant à imposer une taxe sur la viande, 1 à 2 euros par kilo. Dans ce dernier pays on a déjà expérimenté la taxe sur les aliments gras, ce qu'on n'a pas réussi à imposer en France. Très décriée, cette taxe danoise a finalement été retirée mais elle a tout de même, entre temps, fait évoluer les habitudes alimentaires.

    La taxe sur la viande promet des débats encore plus féroces. Mais on voit déjà les géants de la viande se diversifier, comme l'Américain Tyson, qui accroît sa participation au capital du fabricant de plats végétariens « Beyond Meat », littéralement « Au-delà de la viande ».

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.