GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 27 Avril
Samedi 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    2017: la revanche des métaux

    Une mine de cuivre à ciel ouvert (photo d'illustration). Photo: Eric Guinther, source: Wikipédia

    Cuivre, zinc, nickel, cobalt... Les métaux ont pris leur revanche en 2017. Sortis des excédents et propulsés par le succès de la voiture électrique, ils devraient conserver des prix élevés en 2018.

    Les métaux ont particulièrement brillé en 2017. Ce sont les stars de l'année.  Les prix du pétrole n'ont progressé que de 10%, le cuivre et le zinc ont, eux, gagné 27% (à près de 7000 dollars et 3220 dollars la tonne respectivement), le nickel a gagné 19% (à 11 995 dollars). Quant au cobalt, son prix a plus que doublé (à 32 300 dollars). Les efforts des groupes miniers pour réduire la production qui était en excédent depuis 2014 ont payé. L'offre s'est ajustée à la demande, certains métaux comme le cuivre et le zinc se sont même retrouvés en déficit de production, ce qui a fait rebondir les cours.

    Un fonds d’investissement dédié au cobalt

    Entre temps, l'économie mondiale s'est redressée. Et grâce à la voiture électrique, les métaux sont redevenus « tendance ». A supposer que la voiture électrique représente moins d'un tiers des nouveaux véhicules en 2030, il faudra, pour fabriquer les batteries et les câblages, extraire 18% de plus de cuivre, moitié plus de nickel et 4 fois plus de cobalt, selon le géant des mines Glencore. Des perspectives qui tournent la tête aux spéculateurs, ils se ruent sur un nouveau fonds d'investissement totalement dédié au cobalt, Cobalt 27.

    Katanga Mining relancé en RDC

    2018 devrait donc rester une belle année pour les métaux parce que la remise en route des projets miniers est très calculée. Glencore va certes quadrupler sa production de cobalt associé au cuivre en relançant Katanga Mining, en RDC. Mais il va beaucoup plus doucement avec ses mines de zinc australiennes. En 2018, la production de cuivre sera par ailleurs perturbée par la renégociation des conditions salariales dans les grandes mines du Chili et du Pérou, ces conflits sociaux seront d'autant plus durs que les prix du cuivre sont élevés.

    Quid des subventions au véhicule électrique en Chine ?

    Mais l'arbitre de tous ces marchés restera la Chine. Elle absorbe la moitié des exportations de métaux. Avec sa lutte contre la pollution qui la pousse à fermer les mines et les raffineries les plus sales du pays, la Chine devrait importer encore plus de minerais et métaux. Cependant Pékin prévoit aussi de mettre fin aux subventions sur les véhicules électriques pour imposer un quota aux constructeurs chinois. Cela pourrait freiner la progression du véhicule électrique en Chine, et in fine ralentir un peu la course folle des métaux.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      L'envolée des métaux à son maximum?

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Le Salvador interdit l’exploitation minière des métaux

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Le boom des métaux industriels

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.