GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Elon Musk, le nouveau maître du ciel

    Le milliardaire entrepreneur et fondateur de SpaceX, Elon Musk, prend la parole au 68e congrès international d'astronautique 2017 à Adélaïde le 29 septembre 2017. PETER PARKS / AFP

    Cette année encore, Elon Musk, fera l’actualité de la conquête spatiale avec une série de tirs spectaculaires qui commenceront dès janvier. En 2017, sa société SpaceX est devenue le premier lanceur de satellite au monde.

    Avec dix-huit tirs à son actif, contre onze seulement pour le champion européen Arianespace, SpaceX est désormais la première société mondiale de lanceurs de satellites. Et cela en récupérant quatorze fois de suite le même lanceur. Le réemploi des lanceurs, c'est l’avancée majeure réalisée par la société californienne créée il y a quinze ans avec l’ambition de révolutionner le transport spatial. Dix minutes après son lancement, la fusée Falcon 9 revient déjà sur Terre. Voilà qui fait baisser drastiquement les coûts. Elon Musk voit déjà plus grand. Avant la fin du mois de janvier, SpaceX procédera au premier test pour Falcon Heavy, un Falcon 9 puissance 3.

    Cette super fusée embarquera à son bord une Tesla roadster, l’un des modèles phare de voiture électrique développée par Elon Musk

    La photo de cette voiture rouge cerise à bord de la fusée a déjà fait le tour des réseaux sociaux. Le milliardaire américain explique ainsi l'avantage numéro un de son nouvel engin, sa capacité d'embarquement. Cette méga fusée pourra avoir 60 tonnes de matériel à bord. Deux fois plus que ce supporte le lanceur en service actuellement le plus performant. Avec ce poids lourd de l’espace, Elon Musk veut mettre beaucoup plus de satellites en orbite au cours d'un seul tir, de quoi garantir des tarifs trois fois moins élevés que ceux des concurrents. Lancée sur une voie lactée express qu'il trace lui-même, rien ne semble arrêter ce visionnaire. Il annonce déjà le coup d'après: une fusée supersonique baptisée Big Fucking Rocket « putain de grande fusée » sic !, encore plus puissante pour réaliser des voyages encore plus lointains, elle pourrait apparaitre sur le pas de tir de Cap Canaveral avant la fin de l'année.

    Une fusée pour des vols habités.

    L'objectif initial d'Elon Musk est de rendre l’espace abordable au commun des mortels. Ce disrupteur a prévu d’envoyer un vaisseau sur Mars en … 2024 ! Et dès cette année SpaceX veut effectuer un premier voyage habité à bord de sa capsule Dragon. Pour le moment ce cargo spatial achemine du matériel vers la station spatiale internationale pour le compte de la Nasa. Il pourrait bientôt raccompagner les astronautes américains. Tout cela ressemble à de la science-fiction, mais c'est aussi une course contre la montre bien réelle et terrestre qui attire de plus en plus de compétiteurs et d'argent. Plusieurs milliardaires américains développent des programmes pour conquérir l’univers. De quoi inquiéter sérieusement Arianespace. Son futur lanceur Ariane 6 qui sera opérationnel en 2020 sera sans doute déjà dépassé par SpaceX et les autres lanceurs recyclables en chantier.

    Les Européens sont en train de perdre la bataille spatiale ?

    Les industriels européens perdent effectivement du terrain mais ils sont toujours à l’offensive et ils marquent des points. Airbus s’est associé à l’entrepreneur américain Greg Wyler et au Britannique Richard Branson pour fabriquer une constellation de 600 mini satellites destinée à diffuser internet depuis l'espace. Cinq autres projets sont en cours. Mais c'est ce tandem euro-américain baptisé OneWeb qui tient la corde avec le lancement des premiers satellites prévu en mars ; ils seront mis en orbite par Arianespace. Là-dessus, Elon Musk est pris de court. Sa propre constellation n’a pas encore reçu les autorisations pour être mise en oeuvre.

    EN BREF

    Washington bloque le rachat de Moneygram par le chinois Alibaba

    Le spécialiste américain des paiements électroniques devait fusionner avec l'antenne financière du géant chinois du commerce en ligne. Le comité américain des investissements étrangers s'y fait fermement opposé et cela malgré les demandes répétées des deux sociétés.

    En France, Uber aurait suspendu 10 000 de ses chauffeurs.

    Sont visés tous ceux qui ont échoué ou qui n’ont pas encore passé le nouvel examen obligatoire depuis le premier janvier pour tous les conducteurs de VTC. Cette pénurie entraine une raréfaction de voitures disponibles et une hausse du prix de la course.


    Sur le même sujet

    • Espace

      Elon Musk présente son plan pour coloniser Mars

      En savoir plus

    • Nouvelles Technologies

      Un « métro » pour voitures, imaginé par Elon Musk

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie

      Elon Musk, nouveau démiurge de l’homme-machine

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.