GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Janvier
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Aujourd'hui
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    N. Razafindehibe: « 65% des femmes malgaches sont victimes de violences »

    Femmes et enfants malgaches (Photo d'illustration). Getty images/Atlantide Phototravel

    A Madagascar, la lutte contre les violences faites aux femmes s'institutionnalise en ce début d'année. Plus de la moitié des femmes entre 15 et 50 ans affirment avoir déjà subi au moins une forme de violence sur la Grande Ile. La violence conjugale est la forme la plus répandue. D'après les chiffres du Fonds des Nations Unies pour la Population, à Madagascar 26 % des victimes subissent des violences physiques, 24 % des violences psychologiques et affectives, 39 % sont abandonnées par leur conjoint et 11% sont victimes de violences sexuelles. En septembre dernier, le ministère malgache de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme a lancé officiellement la Stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre. Pour l'heure, aucune statistique n’indique une réduction du taux de violences faites aux femmes. Nathalie Razafindehibe, présidente de la Commission nationale de lutte contre les violences faites aux femmes du réseau Mafubo International et vice-présidente du Mouvement pour la promotion du genre en politique, est l'invitée de RFI.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.