GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Mai
Jeudi 17 Mai
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Aujourd'hui
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'ONU rabote son budget pour les deux prochaines années

    Par
    Donald Trump à la tribune de l'Assembée générale de l'ONU, le 19 septembre 2017. AFP

    L'heure est à la cure d'amaigrissement pour les Nations unies. Avant Noël, l'ONU a raboté son budget pour les deux prochaines années : moins 5%, soit un trou de 285 millions de dollars dans les caisses. C'est une première. Et la présidence de Donald Trump aux Etats-Unis n'y est pas pour rien.

    avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

    285 millions de dollars en moins pour l'ONU... Il est difficile de ne pas faire le lien avec l'arrivée de Donald Trump à la Maison blanche quand on sait que le président américain n'est pas un grand partisan des Nations unies. Il l'a dit. Pour lui, l'ONU c'est tout juste un club où « les gens papotent et prennent du bon temps ». La récente décision de l'Assemblée générale de condamner Washington pour avoir reconnu Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël ne va donc pas faire changer d'avis Donald Trump. Même si les Etats-Unis restent les premiers contributeurs au budget de l'ONU, loin devant le Japon, la Chine, l'Allemagne et la France. Rappelons-le, les Etats-Unis c'est 22% du budget des Nations unies.

    Qu'en pensent les autres Etats membres, l'Europe en particulier ?

    Ils n'y trouvent rien à redire et beaucoup aimeraient dégraisser le mammouth ONU. C'est le cas de l'Europe, qui avait proposé elle aussi une baisse des fonds, mais moins importante. Même le groupe des 77 pays en développement a donné son blanc-seing aux coupes, les jugeant équilibrées, l'objectif étant de réduire la lourdeur administrative de l'ONU. Même le secrétaire général des Nations a proposé «un budget en réduction», a expliqué à RFI, Alessandra Velucci, l'une des porte-parole de l'ONU à Genève.

    Quelles conséquences pour l'ONU ces coupes inédites dans le budget ?

    On peut s'attendre à une baisse de la rémunération de certains fonctionnaires internationaux. Genève s'en sort bien avec une vingtaine de postes supprimés seulement. Mais la question est surtout de savoir quelles agences ou services de l'ONU vont être touchés. On sait par exemple que des pays comme la Russie ou la Chine ont cherché à diminuer le budget alloué aux droits de l'Homme. Les opérations de maintien de la paix, qui ont un budget séparé, payent elles aussi un lourd tribut à l'austérité annoncée: 593 millions de dollars en moins pour les deux ans à venir.

    Mais en réalité, le mouvement de réduction des dépenses ne date pas de « l'ère Trump ». En particulier à Genève, où le coût de la vie est très cher. Pressées de réduire leurs coûts de fonctionnement, plusieurs agences de l'ONU ont déjà délocalisé une partie de leurs services en Europe de l'Est. C'est le cas du Haut Commissariat pour les réfugiés qui a ouvert un bureau à Budapest. Ce qui n'empêche pas l'ONU de valider la rénovation du siège européen des Nations unies: 861 millions de dollars tout de même, payés, pour moitié par les Etats membres, l'autre moitié par la Suisse.
     


    Sur le même sujet

    • ONU / Etats-Unis

      L’ONU réduit son budget de 285 millions de dollars, Washington se réjouit

      En savoir plus

    • Afrique / ONU

      ONU: vers une baisse du budget des opérations de maintien de la paix

      En savoir plus

    • Etats-Unis

      L'ONU inquiète pour ses programmes après l'annonce du budget américain

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.