GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 22 Juillet
Lundi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Ethiopie: le Chef Yohanis au restaurant Antica à Addis Abeba

    La salle du restaurant Antica à Addis Abebe, en Ethiopie. ©anticaddis.com

    C'est probablement le cuisinier le plus médiatique d’Éthiopie. « Chef Yohanis » comme certains l'appellent, en référence au nom de l'émission hebdomadaire qu'il anime sur une télévision locale. Une émission dans laquelle il se rend dans tout le pays à la découverte des plats régionaux, pour mettre en valeur la diversité culturelle dont les Éthiopiens sont si fiers. Yohanis Hailemariam a d'autres marmites sur le feu : restaurant gastronomique, menus diététiques pour les diabétiques.Le trentenaire semble ne jamais s'arrêter. A la tête, avec ses parents, d'une entreprise d'une cinquantaine de salariés, il nous parle de son parcours.

    Les serveurs s'activent au restaurant Antica, à Addis-Abeba. Le service de midi approche. Comme une ou deux fois par mois, Yohanis prend le temps de venir au restaurant fondé par ses parents il y a 15 ans. C'est auprès d'eux qu'il a appris, mais aussi en France, à l'Institut Paul Bocuse, à Lyon.

    « En France, la cuisine c’est une science, c’est de la précision, c’est une dévotion alors qu’ici c’est plus traditionnel. En France, bien sûr, j’ai appris à travailler de façon un peu militaire, l’apprentissage est très différent, c’est très ‘carré’. »

    Au lycée français d'Addis-Abeba, Yohanis était attiré par l'art, se souvient Yetemgeta Fantu, un ancien camarade de classe qui a eu son bac en 2006 comme lui.
    « C’était quelqu’un qui aimait beaucoup l’art, il faisait beaucoup de peinture, il dessinait bien, il avait même une galerie de peintures. »

    Et pour Yohanis, la cuisine est un moyen de faire de l'art pour tous.
    « Il ne faut pas oublier que je suis en Ethiopie et je ne veux pas me limiter à une élite qui peut se permettre de prendre le temps pour l’art, alors que manger c’est le besoin de tous. Et faire de l’art pour de la « bouffe » et bien c’est quelque chose qui peut intéresser tout le monde et pas seulement une poignée de gens ».
    De l'art pour tous ou presque, car le restaurant familial comme ses autres projets restent réservés, au minimum, à la classe moyenne éthiopienne.

    Yohanis est aussi animateur télé. Chaque semaine, il fait découvrir des plats régionaux d’Éthiopie.
    « Quand j’étais aux Etats-Unis, je regardais beaucoup les émissions culinaires pendant les pauses repas. Certaines de ces émissions m’ont inspiré. Et je me suis dit : ‘je peux faire ça’. Parce qu’en Ethiopie, il y a tellement de choses à faire, tellement de choses à voir. »

    Une émission qui s'inscrit aussi dans une stratégie.
    « Ça nous sert un peu de marketing, mais ça nous sert aussi à véhiculer certaines de nos valeurs. »

    La marque Chef Yohanis devrait bientôt être commercialisée en supermarché. Elle est déjà présente dans les plats servis en classe affaires de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.