GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Aujourd'hui
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le palladium vedette des métaux... jusqu'à quand?

    Des fines plaques de palladium. Creative commons CC BY-SA 4.0 Mauro Cateb

    C'est le métal précieux utilisé dans les catalyseurs des véhicules à essence. Le palladium profite du désamour des consommateurs pour les véhicules diesel. Ses prix ont progressé de 50 % en un an. Ils dépassent même ceux du platine.

    Le palladium est décidément la vedette des métaux depuis quelques mois. C'est une revanche pour ce platinoïde. Encore utilisé en bijouterie dans les années 1960, dans l'alliance de Marilyn Monroe, le palladium était devenu le mal aimé de ce complexe de métaux précieux depuis la fin des années 1990.

    La motorisation diesel était en plein boum en Europe, et le palladium était moins efficace que le platine pour catalyser la pollution des pots d'échappement de ces véhicules diesel, moins gourmands en carburant, mais plus sales. Le palladium était donc cantonné aux pots catalytiques des véhicules à essence, et il était devenu beaucoup plus rare en bijouterie que le platine.

    Retour de la motorisation essence

    La situation s'est totalement inversée depuis le « dieselgate », le trucage des tests de pollution des voitures diesel, qui ont en autre entaché la réputation de Volkswagen. De Berlin à Londres à Paris, les consommateurs se détournent du diesel et reviennent à la motorisation à essence. Le palladium, dépendant à 80 % de son usage dans l'automobile, ne demandait que cela, son prix, 1035 dollars en ce mois de janvier, a connu 50 % de hausse en un an. Surtout il a dépassé celui du platine.

    Car les stocks de palladium fondent à vue d'oeil or c'est grâce à ces stocks que la demande est comblée, la production minière d'Afrique du Sud et de Russie n'y suffit plus depuis 2009. Les investisseurs ont également fortement contribué à l'envolée des prix.

    Recyclage et substitution

    Mais le recyclage du palladium s'accélère. La substitution par du platine également dans les catalyseurs essence, les fabricants comme Johnson Matthey s'y mettent peu à peu. Cela devrait calmer les prix du palladium en 2018 et au-delà. La véritable menace est cependant à venir pour les prix du palladium et du platine, c'est bien sûr l'essor de la voiture électrique.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      2018: une année en or?

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Sauvetage délicat du géant sud-africain du platine Lonmin

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.