GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 10 Août
Samedi 11 Août
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Aujourd'hui
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Royaume-Uni: l'homme qui a été arrêté après l'attaque contre le Parlement est soupçonné «d'actes terroristes» (police)
    • La Turquie «va boycotter» les appareils électroniques américains (Erdogan)
    • Voiture contre le Parlement à Londres: il n'y a aucun blessé en danger de mort (police)
    • Afghanistan: les talibans s'emparent d'une base militaire du nord du pays, il y a au moins 14 tués (responsables)
    • Londres: «Plusieurs piétons blessés» par une voiture qui a foncé sur les barrières de sécurité du Parlement britannique (police)
    • La Corse toujours prête à accueillir l'«Aquarius» (Jean-Guy Talamoni, le président de l'Assemblée de Corse sur BFMTV)
    • Yémen: 51 morts dont 40 enfants dans le raid aérien attribué à la coalition, selon un nouveau bilan du CICR

    La technique de l’écimage du coton

    Mamy Soumaré, spécialiste en système d’information et gestion des connaissances, enseignant à l’université de Bamako et chercheur à l’Institut d’économie rurale du Mali. RFI/Sayouba Traoré

    L’écimage est une technique traditionnelle connue depuis fort longtemps par les agriculteurs. Et ça ne s’applique pas qu’au seul coton. Ça marche pour certains arbres, des céréales comme le maïs, le tabac, la vigne. Quant à l'écimage, ça consiste à supprimer la cime d'un arbre ou arbuste, ou de toute plante vascularisée avec une cime. Dans le cas de petites plantes sans tronc, l'écimage est un étêtage.

    Pour la culture du coton, l’écimage est à la fois une technique traditionnelle et aujourd’hui une innovation. Pratique très ancienne en Afrique (1861), l’écimage des cotonniers a été progressivement abandonné par les producteurs. L’étude de cette pratique a repris en 2002 au Mali par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), l’Institut d’économie rurale du Mali (IER) et les différents services de recherche agronomique.

    Ces travaux ont alors montré l’intérêt de l’écimage pour diminuer les populations de chenilles de la capsule (principaux ravageurs du cotonnier en Afrique) et, en conséquence, réduire l’utilisation d’insecticides. De nouvelles propriétés lui ont ensuite été attribuées.


    Sur le même sujet

    • Afrique Économie

      La 1ère société cotonnière du Burkina Faso boucle le financement de sa campagne

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Le Mali redevient le premier producteur africain de coton

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      L'Inde importe de l'huile de coton, une première

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Bénin: Cotonou veut passer aux taxis VIP

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.