GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Intelligence artificielle nippone télépathe

    Des chercheurs japonais ont développé un programme d’intelligence artificielle capable de transcrire en images sur un écran les pensées d’un individu. Getty/Jim Wehtje

    Les systèmes d’intelligence artificielle ont démontré, depuis longtemps, que dans certains cas, ils pouvaient être plus perspicaces que les humains. Des chercheurs japonais ont développé un réseau de neurones artificiels « télépathe » capable d’afficher sur un écran les images que nous sommes en train de regarder.

    « Cogito, ergo sum » en latin ou « Je pense donc suis » en français, écrivait en 1637 René Descartes dans son ouvrage « Le Discours de la méthode ». Mais inutile de se torturer plus avant les méninges, le philosophe signifiait ainsi que vous pouviez douter de tout et de rien avec méthode, mais tant que vous pensiez, la seule certitude qui résiste à n’importe quelle analyse est qu'indubitablement vous existez !

    Cette capacité universelle que nous possédons tous à travailler du ciboulot se révèle, à l’usage, strictement personnelle et ce « JE » qui pense et donc qui est, semble toujours être le seul à cogiter dans ce qui lui sert de boîte crânienne. Dans le cas contraire, c’est-à-dire si vous sentez que plusieurs personnes ont élu domicile dans votre caboche, ce n’est pas vraiment bon signe et il conviendrait d’aller consulter en urgence un spécialiste.

    Depuis des années de nombreux neuroscientifiques tentent de percer les mystères qui entourent nos activités cérébrales, quelle est la nature d’une pensée, peut-on la lire, la décrypter à distance, la reproduire ou la simuler dans un ordinateur ? L’étude des signaux que génèrent nos influx nerveux ont fait l’objet de nombreuses expériences. Certaines permettent d’afficher les lettres d’un mot pensé par un individu sur un écran. D’autres offrent aux paralysés d’actionner un exosquelette par la seule force de la pensée. Les chercheurs japonais du Computational Neuroscience Laboratories et l’Université de Kyoto viennent de franchir une nouvelle étape.

    Ils ont développé un programme d’intelligence artificielle capable de transcrire en images sur un écran les pensées d’un individu. Leur dispositif qui emploie un système d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle a d’abord appris à identifier les ondes cérébrales correspondant à une série de dessins préétablis que regardaient trois volontaires.

    Dix semaines d’apprentissage ont suffi au réseau neuronique auto-apprenant pour reproduire n’importe quelle représentation mentale imaginée au hasard par d’autres personnes. Les premières vidéos de visualisation de pensées en temps réel, publiées par le site du laboratoire japonais sont déjà impressionnantes.

    Mais les scientifiques estiment que le dispositif manque encore de précision : on reconnaît difficilement, par exemple, l’image exacte de la tête d’un tigre, on comprend cependant qu’il s’agit bien d’un carnassier. L’IA continue sa formation et peaufine sa « grammaire » des ondes cérébrales, indiquent les chercheurs qui espèrent développer de nouvelles interfaces neuronales pour des personnes paralysées incapables de communiquer avec leur entourage, de concevoir des mobiles « télépathes », des machines à visualiser nos rêves. Nous devrons peut-être bientôt renoncer à ce qui nous reste de vie privée quand nos pensées les plus intimes s’afficheront aux yeux de tous à longueur de réseau.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    • FlyJacket, exosquelette pour drone

      FlyJacket, exosquelette pour drone

      Des chercheurs suisses ont expérimenté un nouveau type d’interface à retour de force pour piloter un drone. Leur vêtement exosquelette …

    • Les insectes soldats de la Darpa

      Les insectes soldats de la Darpa

      Après la mise au point de drones invisibles, d’une ribambelle de robots guerriers, d’implants pour le cerveau de soldats augmentés, d’exosquelettes …

    • Des mille-pattes robotique dans le corps

      Des mille-pattes robotique dans le corps

      Une équipe de recherche à Hong Kong a mis au point un mille-pattes robotique pour délivrer précisément toutes sortes de médicaments …

    • BrainNet, le réseau social de cerveaux connectés

      BrainNet, le réseau social de cerveaux connectés

      En interfaçant les ondes cérébrales de trois personnes, des chercheurs américains ont créé le premier « réseau …

    • La batterie au CO2

      La batterie au CO2

      Le dioxyde de carbone que rejettent en masse les industries et les véhicules roulant aux énergies fossiles risque de nous tuer littéralement à …

    • Une peau robotique pour les peluches

      Une peau robotique pour les peluches

      Des scientifiques américains ont développé une peau synthétique qui procurera aux objets du quotidien le pouvoir de se déplacer. Cette …

    • ReMix, le GPS du corps humain

      ReMix, le GPS du corps humain

      Des scientifiques américains ont conçu le premier GPS du corps humain. Ce dispositif sans fil qui s’utilise sans intervention chirurgicale ou l’introduction …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.