GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    «Les problèmes sont d’ordre institutionnel en Algérie et économique au Maroc»

    Kader Abderrahim. ©Iris

    Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a pointé du doigt samedi le Maroc pour les flux de haschisch qui arrivent en Algérie où des quintaux de résine de cannabis sont saisis chaque semaine. « Concernant la question du Maroc et de la drogue, ce n'est pas un commentaire venant de moi (...) Tout le monde sait où se trouve le haschisch en Afrique du Nord. Il ne nous vient pas d'Afghanistan, qui est trop loin de nous », a déclaré M. Ouyahia après une réunion du conseil national de son parti, le Rassemblement national démocratique. La longue frontière entre le Maroc et l'Algérie, officiellement fermée depuis 1994, est réputée pour être le théâtre de contrebande.Quelles sont les réelles motivations de ces déclarations du Premier ministre algérien ?

    On en parle avec Kader Abderrahim, spécialiste du Maghreb et de l’islamisme,  maître de conférence à Sciences Po à Paris. il est l'auteur de « Daesh, histoire, enjeux, pratiques de l’Organisation de l’État islamique. »

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.