GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    George Weah (Liberia)-Hug Masekela (Afrique du Sud)-Guy Vignon (Canada)

    Denise Epoté. Eric Vernazobres

    L’Afrique en marche, les têtes d’affiche de Denise Epoté de TV5Monde, comme chaque dimanche sur RFI, avec Assane Diop. Trois Têtes d’affiche pour cette édition. George Weah, le tout nouveau président du Liberia qui succède à la première femme africaine élue à la tête d’un Etat. L'ancien footballeur a prêté serment cette semaine à Monrovia. Hugh Masekela, star sud-africaine du jazz, célèbre trompettiste qui est décédé cette semaine à l’âge de 78 ans et qui était également un militant anti-apartheid. Enfin, Guy Vignon, écrivain canadien d’origine togolaise, acteur majeur de la scène culturelle montréalaise qui nous a également quitté cette semaine.

    Assane Diop : Bonjour Denise Epoté, votre première tête d’affiche est le tout nouveau président du Liberia. George Weah succède à la première femme africaine élue à la tête d’un Etat Africain. Il a prêté serment cette semaine à Monrovia.

    Denise Epoté : C’est l’histoire d’un gamin d’un bidonville de Monrovia dont la carrière de footballeur débute au Young Survivors, un club local, avant de se poursuivre au Tonnerre de Yaoundé puis à l’AS Monaco, au PSG, à l’AC Milan, à Chelsea, à Manchester City, à l’OM pour s’achever à al-Jazira. Très loin des sphères politiques dont il découvre le côté impitoyable en 2005, lorsqu’il brigue pour la première fois la magistrature suprême.

    Il est alors moqué en raison de son manque d’instruction. Sans doute avait-il pensé que la notoriété seule suffisait à se faire élire. L’icône du football africain, unique joueur de ce continent à avoir remporté le Ballon d’or, décide alors d’aller se former aux Etats-Unis. Une preuve d’humilité, qualité que nous lui souhaitons de garder. Suivront ensuite la création de son parti, le CDC, et une victoire aux sénatoriales avec en prime une petite revanche. Il l’emporte face à Robert Sirleaf, fils d’Ellen Johson Sirleaf.

    Fin tacticien, George Weah a choisi de s’allier au Front national patriotique de Jewel Howard Taylorn, épouse de Charles Taylor. Un choix critiqué par certains, et on peut comprendre pourquoi en raison du passé de l’ancien président et du rôle supposé qu’aurait joué sa femme pendant la guerre civile. L’alliance aura permis au CDC de remporter 70 % des suffrages dans le comté de Bong. Assez pour garantir la victoire du candidat au second tour face à un vice-président amer de n’avoir pas été soutenu par le chef d’Etat sortant.

    C’est dans un stade plein à craquer comme lors des grandes compétitions qu’il a disputées que le président élu a prêté serment devant plusieurs chefs d’Etat. Tous bienveillants à l’égard de l’ancienne gloire devenue par la voie des urnes leur pair. Étaient également présents les footballeurs Sunday Oliseh, Didier Drogba et Samuel Eto'o. Ce dernier à qui certains flagorneurs prédisent un destin identique. C’est ignorer, Assane, que le Liberia et le Cameroun n’ont pas la même histoire.

    Hugh Masekela, le trompettiste s'est tu

    C’est une star sud-africaine du jazz qui occupe la deuxième place de votre sélection. Le célèbre trompettiste Hugh Masekela décédé cette semaine à l’âge de 78 ans était également un militant anti-apartheid.

    Le monde de l’afro jazz est en deuil. Hugh Masekela était un musicien d’exception, comme l’affirme le saxophoniste Manu Dibango qui l’a bien connu. Un baobab est tombé, a déclaré Nathi Mthethwa, la ministre sud-africaine de la Culture. Deux hommes ont tracé la carrière de l’artiste : Trevor Huddelson, le prête britannique qui lui offre sa première trompette, et Louis Amstrong, rencontré pendant son exil aux Etats-Unis qui lui offre la seconde. L’exil loin de Johanesbourg lui a offert l’occasion de jouer aux côtés des plus grands : Fêla Kuti, Paul Simon, Jimmy Hendrix et Marvin Gaye.

    Il rencontre et épouse une artiste qui, elle aussi, avait choisi l’exil pour fuir le régime ségrégationniste. Tous deux furent d’inlassables avocats de la libération de Nelson Mandela. Mais l'idylle avec Miriam Makeba ne durera que deux ans. Homme à femmes, Hugh Masekela a passé la bague au doigt à quatre femmes. Il nous laisse des titres célèbres comme « Bring him back home », dédié à Mandela, et « Tanayi », en hommage aux femmes sud-africaines dont le courage forçait l’admiration pendant les années d’apartheid.

    Guy Vignon, il est mort le poète

    Votre dernière tête d’affiche est l’écrivain canadien d’origine togolaise Guy Vignon, acteur majeur de la scène culturelle montréalaise. Il nous a également quitté cette semaine.

    Les membres du Centre Afrika de Montréal ont perdu un guide et un mentor. Véritable homme-orchestre, Guy Vignon avait rangé ses règles et ses crayons d’architecte pour se consacrer à la pharmacologie et à ses activités littéraires et culturelles. Les lecteurs n’ont pas oublié Fils de tortue, Murmures du Mono et L’hyène et l’orfraie, une trilogie avec en toile de fond le Mono, région située à la lisière du Togo et du Bénin. Sa passion pour l’écriture avait conduit Guy Vignon à fonder le cercle littéraire africain de Montréal à l’origine du salon du livre dédié à la littérature africaine.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.