GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Vendredi 23 Février
Samedi 24 Février
Aujourd'hui
Lundi 26 Février
Mardi 27 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Colloque international sur les zones cotonnières africaines à Bamako

    Colloque international sur les zones cotonnières africaines à Bamako, en novembre 2017. © RFI/Sayouba Traoré

    Ce colloque international sur les zones cotonnières africaines à Bamako, s’est tenu du 21 au 24 novembre 2017. Cette importante rencontre qui a réuni des chercheurs et des spécialistes du coton a été organisée par le gouvernement malien, à travers l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture du Mali (APCAM), avec l’appui de l’Agence Française de Développement (AFD), la Compagnie malienne pour le développement du textile CMDT, l’Institut d’Economie Rurale du Mali (IER), l’Union Européenne, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), et bien d’autre partenaires.

    Dans l’économie agricole des pays d’Afrique subsaharienne, le coton occupe une place importante.
    Quelques chiffres. Au Togo, le coton constitue la première culture de rente. Au Burkina Faso, la filière coton représente 21 % de la valeur ajoutée du secteur agricole, réalise 60 % des exportations et emploie plus de 3 millions de personnes. La culture du coton représente entre la moitié et les ¾ de la valeur des exportations au Tchad, et occupe environ 30 à 40% des surfaces agricoles du pays. Le coton est le premier produit d'exportation du Bénin, et fournit près de 40 % des devises. 325 000 familles en vivent. La filière cotonnière occupe une place prépondérante dans l’économie malienne : 15% du PIB et 30 à 45% des recettes d’exportation. La filière fait vivre directement 4 millions de personnes et près de 5 millions de personnes indirectement.

    Plus important, sur le plan de la sécurité alimentaire, la culture du coton est souvent associée à la production de céréales. Or, les zones cotonnières africaines sont aujourd’hui confrontées à de nombreux problèmes : terres dégradées, baisse de la pluviométrie, effets des changements climatiques. Il faut ajouter que c’est une agriculture essentiellement pluviale, donc absence d’irrigation et faible niveau de maîtrise des eaux. Il y a aussi le faible niveau d’alphabétisation dans les zones de production cotonnière, alors qu’on a cruellement besoin de producteurs alphabétisés sur le terrain, parce que ce sont eux qui sont des relais importants entre l’encadrement technique et les exploitations agricoles. Et il faut rapprocher tout cela à une baisse de rendement des variétés cultivées. Et le sursaut que constitue le colloque de Bamako vient à point nommé.

    Invités :
    - Moro Diakité, ingénieur des Sciences appliquées, responsable Statistiques de la Compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT)
    - Moriké Diawara, assistant de recherche au compte du projet PASE II à l’Institut d’Economie Rurale du Mali
    - Docteur Fagaye Sissoko, agronome, chercheur au Programme coton de l’Institut d’économie Rurale du Mali
    - Sidiki Traoré, géographe, assistant de recherche à l’Institut d’Economie Rurale de Sotuba
    - Mamy Soumaré, spécialiste en Système d’information et Gestion des connaissances, enseignant à l’Université de Bamako et chercheur à l’Institut d’Economie Rurale.

    Production: Sayouba Traoré
    Réalisation: Ewa Moszynski


    Sur le même sujet

    • Chronique Agriculture et Pêche

      La technique de l’écimage du coton

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      La 1ère société cotonnière du Burkina Faso boucle le financement de sa campagne

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Le Mali redevient le premier producteur africain de coton

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      L'Inde importe de l'huile de coton, une première

      En savoir plus

    Prochaine émission

    La gestion des pesticides dans les pays du Sahel

    La gestion des pesticides dans les pays du Sahel
    Avant tout, il y a en cette matière un grand mécano institutionnel qu’il nous faut décortiquer. Au sommet de l’affaire, il y a le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.