GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Ziad Doueiri et «L’Insulte», possible catharsis pour un Liban déchiré?

    Affiche «L'insulte» de Ziad Doueiri. Film L'insulte

    Une gouttière qui fuit, un ouvrier qui la répare, le propriétaire de l’appartement qui s’emporte et la querelle qui dégénère en crise confessionnelle puis nationale… L’Insulte commence par une querelle de voisinage : Toni, un mécanicien sympathisant des Phalanges chrétiennes, ne supporte pas que Yasser, un réfugié palestinien travaillant pour une entreprise faisant des travaux dans le quartier, répare sa gouttière qui fuit. Une dispute s’ensuit, marqué par cette phrase lancé par Toni à Yasser : « Ariel Sharon aurait dû tous vous exterminer ». La querelle donne lieu à un procès passionnant, qui permettra d’exposer les failles d’un pays qui n’a toujours pas pansé les blessures de la guerre civile.

    Image tirée de «L'Insulte» du réalisateur Ziad Doueiri, projeté en avant-première lors du 9e Forum des images samedi 25 novembre 2017. Diaphana Distribution

    L’Insulte est le quatrième long-métrage de Ziad Doueiri (54 ans). Ce réalisateur libanais a longtemps travaillé aux Etats-Unis (il a notamment été l’assistant de Quentin Tarantino). Ce film, sélectionné en compétition à la dernière Mostra de Venise, a décroché un prix : la Coupe Volpi, du meilleur acteur pour Kamel El Basha. L’Insulte fait aussi partie des cinq films retenus pour l’Oscar du meilleur film étranger, une première pour le Liban.

    La bande annonce.

    Pause musicale : « Ouverture », de The Liminanas, tiré de leur nouvel album Shadow People.

    A l’affiche également de notre cinéma cette semaine :

    • Gaspard va au mariage, une comédie déjantée d’Anthony Cordier.
    • Avec les dieux, un blockbuster métaphysique gros succès du box office sud-coréen
    • Et Wonder Wheel, le nouveau film de Woody Allen, dont on parle beaucoup mais pas forcément pour des raisons esthétiques.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.