GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Royaume-Uni: le palais de Westminster déménage pour s'offrir un lifting

    Le palais de Westminster, qui abrite les parlementaires britanniques depuis 1547, a besoin d'un sérieux lifting. DR

    A Londres, le palais de Westminster qui abrite les deux chambres du Parlement britannique est en piteux état et a besoin d’une vaste rénovation. Après plusieurs années d’atermoiements, les députés la semaine dernière puis les Lords ce mardi soir ont finalement voté pour un déménagement provisoire du Parlement pendant la durée des travaux. Et apparemment, il y a urgence…

    de notre correspondante à Londres,

    Oui le vénérable palais a beau afficher une façade néo-gothique qui fait l’admiration de nombreux touristes et britanniques, derrière et à l’intérieur du bâtiment c’est une autre histoire : les murs s’effritent, la toiture est percée ; encore plus inquiétant, les murs sont bourrés d’amiante et rien qu'au cours de l’année 2017, onze départs de feu ont été enregistrés dans le palais… Il faut dire que le système de chauffage à vapeur remonte à l'après-guerre ; quant au système d’évacuation des eaux, il date lui carrément des années 1840.

    Lors du débat mardi, les Lords hésitaient entre en rire ou en pleurer, et tandis que l’un d’entre eux rebaptisait les sous-sols de « cathédrale de l’horreur », l’un de ses pairs avouait pince-sans-rire qu’à force d’apercevoir des souris dans le palais, certaines étaient devenues « des amies personnelles »... En somme la situation n’est guère brillante à tel point que l’organisme public Historic England qui supervise la conservation des bâtiments historiques a prévenu que Westminster pourrait finir par être placé sur la liste des sites à risque, ce qui affecterait son statut de bâtiment inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco…

    Les principaux obstacles

    Le premier obstacle est d’ordre financier quelle que soit la solution choisie, les travaux vont être longs et très coûteux. Trois options avaient été évoquées : soit délocaliser les députés et les Lords et fermer complètement le palais pendant six ans pour un coût estimé à 4 milliards d’euros soit ne restaurer qu’une partie de l’édifice à la fois sur une période de onze ans avec un coût de 5 milliards, soit entreprendre les travaux sans déménager les parlementaires, ce qui prendrait 35 ans et coûterait près de 7 milliards d’euros. Bien que ce soit la solution la plus chère, c’est celle qui avait les faveurs des plus traditionalistes, principalement des députés conservateurs qui estiment que la liste des dangers est très exagérée et qui refusent de quitter, même provisoirement, un bâtiment qui est un symbole fort de la démocratie britannique…

    Finalement les Communes et les Lords ont opté pour un déménagement complet

    Un déménagement complet signifie que le Parlement va rester inoccupé pendant six ans. Les députés seront relogés dans un bâtiment tout proche, sur Whitehall, le quartier des ministères tandis que les Lords travailleront, eux, dans le centre de conférences Elisabeth II, là aussi à deux pas du Parlement, en face de l’abbaye de Westminster.

    Ça ne va pas être simple de déménager quelque 8000 personnes et de fermer un site emblématique qui attire un million de visiteurs chaque année mais de toute façon le déménagement ne se fera pas avant 2025, il ne sera que momentané et beaucoup pensent qu’il est grand temps de mettre un terme à une ère de rafistolage... C’est d’ailleurs pour les mêmes raisons que la tour de Big Ben est déjà en travaux et que pendant quatre ans on ne va entendre sonner la cloche que lors de rares occasions…

    La tour de Big Ben, symbole de Londres, est en travaux depuis le mois d'août et pour quatre ans.. REUTERS/Neil Hall


    Sur le même sujet

    • Royaume-Uni

      Il y a 100 ans, les femmes obtenaient le droit de vote au Royaume-Uni

      En savoir plus

    • Royaume-Uni / Justice

      Royaume-Uni: attaque près de la mosquée de Finsbury Park, prison à vie

      En savoir plus

    • Royaume-Uni / Droits des femmes

      Royaume-Uni: harcèlement sexuel au gala de charité

      En savoir plus

    • Royaume-Uni

      La France va prêter la tapisserie de Bayeux au Royaume-Uni

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.