GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Grèce: de nouvelles révélations secouent la sphère politique du pays

    Le siège de l'entreprise pharmaceutique suisse Novartis à Bâle, Suisse. Reuteurs/Arnd Wiegmann

    En Grèce, l’affaire Novartis fait la Une des journaux depuis plusieurs jours. De nouvelles révélations sont venues secouer la sphère politique grecque.

    Si ces nouvelles révélations sont avérées, elles sont de taille. Selon la presse grecque, une dizaine de personnalités politiques de premier plan ont été citées dans l’enquête du parquet anticorruption grec sur le géant pharmaceutique suisse. Elles seraient soupçonnées d’avoir reçu des pots-de-vin. Les noms qui ont circulé comprennent l’ancien Premier ministre conservateur Antonis Samaras, l’ancien ministre de la Santé Antonis Georgiadis ou encore son prédécesseur quelques années plus tôt Dimitris Avramopoulos, aujourd’hui commissaire européen aux Affaires migratoires.

    Ces personnalités politiques sont toutes issues de l’opposition

    Il s’agit de membres des deux grands partis qui se sont succédé au pouvoir jusqu’à l’arrivée de la gauche radicale : les socialistes du Pasok et les conservateurs de la Nouvelle démocratie. Ils ont aussitôt réagi. Selon la presse grecque, Antonis Samaras, l’ancien Premier ministre, a décidé de porter plainte contre l’actuel Premier ministre Alexis Tsipras et son ministre adjoint à la Justice, Dimitris Papaggelopoulos. Le commissaire européen aux Affaires migratoires, Dimitris Avramopoulos a lui aussi nié toute implication. Dans une conférence de presse ce vendredi, il a parlé de « machination ». L’opposition, dans son ensemble, reproche au gouvernement de lancer cette affaire au moment où il est empêtré sur des difficultés politiques liées au débat sur la Macédoine.

    L’affaire Novartis a débuté aux Etats-Unis

    Le géant pharmaceutique serait impliqué dans plusieurs scandales de ce type dans le monde entier. Certains témoins auraient mené le FBI jusqu’en Grèce. En 2016, le parquet antiterroriste grec a alors repris l’affaire sur place. A la même époque, une enquête de l’hebdomadaire Documento révélait un possible système de pot-de-vin à des fonctionnaires et à des médecins, ainsi qu’à des membres du comité chargé de déterminer les prix des médicaments. Une publication du journaliste Kostas Vaxevanis, également auteur des révélations sur la liste des évadés fiscaux dite « liste Lagarde ».

    L’affaire à la Vouli

    Pour suivre la procédure habituelle lorsqu’il s’agit d’anciens membres du gouvernement, le parquet a transmis l’affaire à la Vouli, le Parlement grec. La Vouli décidera mardi prochain de la marche à suivre. Depuis deux ans, une première commission parlementaire spéciale enquête déjà sur les scandales de corruption dans le secteur de la santé. Elle est présidée par Antonis Balomenakis, député de Syriza, la gauche radicale au pouvoir depuis trois ans. Elle avait été mise en place après que les autorités aient, selon Antonis Balomenakis, « constaté que les prix des médicaments et des articles utilisés dans les hôpitaux étaient beaucoup plus élevés que nécessaire, plus élevés que dans les autres pays européens ». Il estime qu’une nouvelle commission pourrait être créée spécifiquement pour enquêter sur le cas Novartis.


    Sur le même sujet

    • Bonjour l'Europe

      Grèce: l'entreprise pharmaceutique Novartis dans le viseur du gouvernement

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      Novartis visé par une nouvelle enquête pour corruption en Grèce

      En savoir plus

    • Suisse / Industrie

      Le groupe pharmaceutique suisse Novartis s’associe avec GSK

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.