GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: douze combattants prorégime ont été tués lors d'une frappe de la coalition internationale (OSDH)
    • France: «La question du maintien de Guillaume Pepy à la tête de la SNCF n'est pas posée» (Griveaux)
    • Economie: Deutsche Bank supprime plus de 7000 postes et coupe dans sa banque d'investissements
    • Israël dévoile un plan pour la construction de 2500 logements en Cisjordanie
    • Italie: deux morts et plusieurs blessés dans le déraillement d'un train

    La «robote» japonaise Erica présentatrice de JT

    Hiroshi Ishiguro, le créateur d'Erica, dirige le laboratoire de robotique avancée de l'Université d'Osaka. ©Alessandra Benedetti/GettyImages

    Dans la famille des androïdes, la petite dernière s’appelle Erica. Conçue au Japon, cette créature humanoïde qui nous ressemble étonnamment est capable de mimer des émotions sur son visage et d’entretenir la conversation. Dotée d'un programme d'intelligence linguistique très sophistiqué, la « robote » devrait présenter les infos d’un journal télévisé sur une chaîne nationale nippone, au printemps prochain.

    Alors que les algorithmes ou les programmes informatiques sophistiqués dominent déjà le monde par réseau interposé, de nombreux scientifiques et personnalités du monde de la High Tech nous alertent sur les dangers « d’une intelligence artificielle, qui, hors contrôle, pourrait mettre fin à l’humanité ».

    Mais pas de panique, cette extermination annoncée à grand coup d’androïde et de programmes psychopathes reste pour l’instant un chouia exagéré ! Un autre péril guette nos civilisations numérisées, la disparition à brève échéance de nos activités professionnelles dans le secteur tertiaire des services ou de gestion administrative. Et c’est bien parti, comme le démontre la « robote » japonaise Erica qui fait partie de la famille des humanoïdes anthropomorphes et conversationnels. « L’androïde autonome le plus beau du monde et le plus ressemblant à l’être humain » indique son créateur Hiroshi Ishiguro, qui dirige le laboratoire de robotique avancée de l'Université d'Osaka.

    Cette créature artificielle a l'apparence d'une jeune femme, elle a 23 ans précisent ses concepteurs. Son visage de silicone gracile affiche avec réalisme un ensemble d’expressions faciales. Elle est capable de mener une discussion à bâton rompu à l’aide d’un programme de reconnaissance et d’analyse vocale sophistiqué. A l’origine, les roboticiens nippons la destinaient à un emploi de réceptionniste, mais au fur et à mesure de ses mises à jour et avec l’envolée de ses performances, ils imaginent maintenant sa reconversion dans les métiers du journalisme. Erika qui vient de décrocher le job de présentatrice pour le journal télévisé d’une grande chaîne nationale au Japon, commence en avril prochain. Alors que le nom de la télé n’est pas encore connu, cette nouvelle fait la Une du Wall Street Journal, « une révolution » titre le quotidien, tandis qu’au Royaume-Uni The Guardian, lui consacre un documentaire long métrage sur sa chaîne YouTube.

    Pour l’instant, ce robot fille ne peut bouger ni les bras ni les jambes et se tient uniquement en position assise. Pas de reportage sur le terrain en vue donc pour notre présentatrice ! Mais Hiroshi Ishiguro qui compte peaufiner son œuvre prophétise qu'Erica développera bientôt une «conscience indépendante», lui permettant, sans doute, de hiérarchiser l’info ou de participer aux conférences de rédaction. Alors, les robots, sont-ils en train de nous piquer nos boulots ? Assurément ! Et il ne s’agit plus de savoir si les androïdes représentent aujourd’hui une menace pour nos emplois, mais plutôt quand ils nous remplaceront définitivement au travail.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.