GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 27 Avril
Samedi 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Arménie: l'opposant Pachinian se dit le seul candidat possible au poste de Premier ministre
    • Etats-Unis: Mike Pompeo confirmé comme secrétaire d'Etat par le Sénat
    • Des soldats français envoyés en renfort en Syrie depuis deux semaines (Mattis)
    • Le président américain Trump en visite au Royaume-Uni le 13 juillet (ambassadeur)
    • Gaza: Nikki Haley accuse le Hamas d'utiliser des enfants «comme boucliers humains»
    • Etats-Unis : les exemptions acier/aluminium prolongées s'il y a des concessions européennes (conseiller de Trump)
    • Commerce international: la BCE s'inquiète d'une aggravation des «menaces protectionnistes»

    Les deux Corées de plus en plus éloignées sur le plan économique

    Le président sud-coréen Moon Jae-in salue Kim Yo-jong, soeur du leader nord-coréen Kim Jong-un. Photo non datée distribuée par l'agence KCNA le 10 février. KCNA/via REUTERS

    Les deux Corées unies aux Jeux olympiques d’hiver : c’est l’image qui restera de la cérémonie d’ouverture avec la venue à Pyeongchang de la sœur du dirigeant nord-coréen. Ce rapprochement spectaculaire contraste avec l’écart croissant entre les deux économies.

    A l’aune de l’histoire olympique, les divergences économiques entre les deux Corées sont de plus en plus abyssales. En 1988, lors des derniers jeux organisés par Séoul, son produit intérieur brut se montait à 200 milliards de dollars, c’était déjà douze fois plus que celui de la Corée du nord. Depuis, la Corée du Sud est devenue la onzième puissance économique mondiale avec un PIB avoisinant les 1 500 milliards de dollars tandis que la Corée du Nord plafonne à la 100e place du classement, elle a seulement doublé son PIB de 32 milliards de dollars.

    Des échanges éteints depuis la fermeture du parc industriel intercoréen de Kaesong

    Ce parc, situé en territoire nord-coréen, tout proche de la frontière, a été lancé en 2003. C’était un embryon de réconciliation par l’économie, décidé dans la période de réchauffement diplomatique entre les deux pays officiellement toujours en guerre. Environ 50 000 ouvriers nord-coréens ont été recrutés pour travailler dans des usines montées par des entreprises sud-coréennes. Mais avec le retour de la tension entre les deux capitales, et à cause des nouveaux essais nucléaires menés en 2016 par le régime nord-coréen, Séoul met fin à l’expérience. Au grand dam des industriels du sud. Une dizaine d’entre eux mettent la clé sous la porte, d’autres délocalisent leur production. Ils ont perdu des centaines de millions de dollars. A la faveur de cette soudaine détente olympique, ils rêvent de recommencer, dans une lettre au gouvernement ils demandent déjà l’autorisation d’effectuer une visite sur place, au moins pour constater dans quel état se trouvent les usines qu’ils ont dû abandonner.

    Tentative des Nord-Coréens de regagner les faveurs économiques de Séoul

    L’envoi de travailleurs nord-coréens à l’étranger, ou bien les exportations d’armes ou de métaux rares vont effectivement s’amenuiser dans les prochains mois sous la pression des sanctions décidées aux Nations Unies. Mais dans cet étau qui se resserre, la Corée du Nord fait tous les jours la démonstration de sa résilience, de sa capacité à rebondir. Par exemple, en mettant la main sur les usines de ce parc intercoréen de Kaesong. Dans le plus grand secret, les usines auraient été rouvertes à la fin 2017 et leur production serait maintenant écoulée sur les marchés du nord, les vêtements sortant des usines de Kaesong sont très appréciés par la nouvelle classe moyenne nord-coréenne.

    Une classe moyenne a émergé en Corée du Nord

    Ce régime obsédé par sa sécurité continue à donner la priorité à l’industrie militaire, cela lui a permis de se doter de l’arme atomique et cela lui a procuré des revenus d’exportations en vendant des armes en Afrique par exemple. Mais depuis 2013 Kim Jong a opté pour une stratégie double, voulant développer l’armée, et en même temps l’économie. Sans renoncer officiellement au dogme communiste, le régime laisse prospérer le secteur privé, qui fournirait 30 à 50 % du produit intérieur brut.

    EN BREF

    Aux Etats-Unis, Donald Trump présente aujourd’hui au Congrès son plan pour améliorer les infrastructures. Une enveloppe de 200 milliards de dollars est dédiée à cette priorité de la Maison Blanche. Le président américain compte surtout sur les fonds privés pour abonder cette amorce. Mais cette nouvelle ligne budgétaire fait débat, les démocrates demandent une hausse des impôts pour la financer.

    Par manque de main d’œuvre, l’un des plus grands producteurs britanniques de fraises envisage de délocaliser ses plantations en Chine. Car d’ici un an, en mars 2020, les saisonniers Européens ne pourront plus venir librement au Royaume-Uni et Theresa May n’a toujours pas défini sa future politique migratoire. Faute de visibilité sur les intentions du gouvernement, la société Haygrove anticipe et regarde donc du côté de la Chine pour maintenir son activité. En 2017, 4 000 emplois saisonniers sont restés vacants dans l’agriculture britannique.


    Sur le même sujet

    • Corée du Sud / Jeux olympiques

      JO-2018: visite réussie au Sud pour la «Première Soeur» de Corée du Nord

      En savoir plus

    • Corées / JO

      Kim Jong-un invite le président sud-coréen à Pyongyang

      En savoir plus

    • Décryptage

      Corée(s): rapprochement durable ou simple trêve olympique?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.