GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
Mardi 23 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 25 Octobre
Vendredi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La Chine exporte ses vieux stocks de riz en Afrique

    Rizières de la province chinoise du Yunnan. Keren Su/ Getty Images

    La Chine a multiplié par dix ses exportations de riz vers l'Afrique l'an dernier. Pékin se déleste d'une partie de ses réserves de grains blancs, qui débordent.

    Le riz chinois fait un grand retour dans les assiettes des Africains. La Chine a exporté l’an dernier près de 800 000 tonnes vers l'Afrique, dont près de 40 % vers la seule Côte d’Ivoire, selon les douanes chinoises épluchées par Commodafrica.

    On est encore loin des quelque 6 millions de tonnes de riz fournies à l’Afrique par la Thaïlande, qui est son premier fournisseur. Mais la Chine a tout de même multiplié par dix ses ventes à l’Afrique l’an dernier, au point de se hisser au rang de troisième fournisseur, au coude à coude avec le Vietnam, derrière l’Inde.

    Près de 100 millions de tonnes de stocks chinois

    La Chine exporte vers l’Afrique. Elle est pourtant le premier pays importateur de riz de la planète. C’est un subtil équilibre comme toujours de la part de Pékin. La Chine importe sans frais de douane environ 5 millions de tonnes de riz surtout vietnamien et birman, pour compenser la cherté de son propre riz, 143 millions de tonnes produites en Chine à coup de subventions, pour remplir les réserves nationales. Mais ces stocks de réserve débordent : ils approchent les 100 millions de tonnes. Cela représente plus des deux tiers de la consommation annuelle chinoise, 60 % des stocks mondiaux !

    Du riz chinois de 2013 selon l’USDA

    Ces stocks chinois commencent à dater. Autant la Chine vendait une part des récoltes récentes dans les pays voisins, autant elle ne pouvait espérer exporter ses vieux stocks tant que la Thaïlande traînait elle aussi de lourdes réserves de riz depuis 2011. Mais la Thaïlande s’en est presque débarrassée aujourd’hui : les stocks thaïlandais sont passés de 20 millions de tonnes il y a encore trois ans à 8,5 millions de tonnes aujourd’hui.

    C’est pourquoi la Chine peut se mettre à son tour à brader son vieux riz. Selon le dernier rapport de l’USDA, le département américain de l’agriculture, du riz chinois datant de 2013 arriverait sur le marché.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.