GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    L’agriculture et la qualité de l’air

    Charlotte Lepitre, coordinatrice du Réseau Santé Environnement à France Nature Environnement. © RFI/Sayouba Traoré

    La loi reconnaît à chacun d’entre nous le droit de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé. Dans le même temps, se nourrir est un impératif pour tout être vivant. Il se trouve que les activités agricoles jouent un rôle important dans la pollution atmosphérique. Et les chercheurs estiment que les dégradations dues à l'agriculture vont probablement continuer à s'intensifier dans les pays développés et les pays en développement. Les projections concernant l'élevage laissent prévoir une augmentation de 60% des émissions d'ammoniaque provenant des excréments animaux. Il faut y ajouter les feux de forêt et les déboisements.

    Ce qu’il est essentiel de retenir, dans cette affaire, tient en deux données. Premièrement, l’agriculture pollue l’air. Deuxièmement, l’agriculture est à son tour négativement impactée par cette pollution de l’air.

     

    Charlotte Lepitre. © RFI/Sayouba Traoré

    Les différents chiffres sont connus. Le tout dépend de la substance polluante. En France, par exemple, les transports représentent 16% des émissions de particules fines, 19% des particules secondaires et 59% des émissions d’oxydes et d’azote.

    L’industrie représente un gros pourcentage, et enfin l’agriculture, secteur qui représente 53% des poussières en suspension, et surtout 97% des émissions d’ammoniaque. L’utilisation des produits chimiques et les déchets agricoles est un problème considérable dans presque tous les pays développés, et elle le devient de plus en plus dans les pays en développement. Au niveau mondial, l’affaire ne va pas s’arranger quand on sait que tous les pays cherchent à moderniser et à rentabiliser leur agriculture. D’autant qu’on a parlé de 50 substances générées par l’agriculture.

    Invités :
    - Antoine Henrion, président de la Chambre d'Agriculture de Moselle, responsable du dossier qualité de l’air à l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture
    - Guy Bergé, président de la Fédération ATMO France
    - Charlotte Lepitre, coordinatrice du Réseau Santé Environnement à France Nature Environnement.

    Production : Sayouba Traoré
    Réalisation :
    Ewa Moszynski


    Sur le même sujet

    • C'est pas du vent

      1. Ceux qui polluent «à leur insu»: les morts et les animaux d’élevage

      En savoir plus

    • C'est pas du vent

      2. Ceux qui polluent «à leur insu»: les morts et les animaux d’élevage

      En savoir plus

    • France / Incendie

      Feux de forêt: comment la police scientifique retrouve-t-elle les responsables?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.