GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juin
Lundi 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Des oreillettes polyglottes

    Les oreilletes Pixel buds de Google figurent parmi les plus avancées technologiquement. ©Google/youtube

    La traduction instantanée de la voix en passant par les systèmes de reconnaissances vocales ne cesse de s’améliorer. « Les langues n’auront peut-être bientôt plus de frontières », affirment les concepteurs d’oreillettes traductrices, en référence au mythe de la tour de Babel. En se connectant à distance aux programmes spécialisés de l’intelligence artificielle, leurs dispositifs permettent déjà de dialoguer en temps réel avec un interlocuteur étranger.

    Selon divers récits bibliques, les habitants de Babylone en Mésopotamie ne parlaient autrefois qu'une seule langue et ne formaient qu'un seul peuple. « Allons ! » Décidèrent-ils de leur propre chef. « Bâtissons une tour dont le sommet pénètre les cieux ! ». Mais Babel déplut à Dieu, quand il s’aperçut que des humains bouffis d’orgueil piétinaient joyeusement ses plates-bandes célestes. En représailles, notre divinité suprême décida de les punir en imposant aux hommes de parler dans des langues différentes.

    Quelques millénaires plus tard, on peut constater que la manœuvre divine qui consistait à diviser, pour mieux régner sur son prochain, par le verbe, a partiellement échouée. Les gratte-ciel envahissent nos paysages et le développement des réseaux informatiques neuronaux nous permet sérieusement d’envisager l’abolition prochaine des barrières de la langue, quand nous voyageons à l’étranger. Ces systèmes qualifiés d’intelligents ont la particularité d’être auto-apprenants en recoupant et croisant des montagnes de données. Couplés aux dispositifs de reconnaissances vocales, ils sont capables de décrypter en profondeur n’importe quel langage.

    Restait un problème à régler, celui de connecter à distance ces interprètes virtuels mais hors pair, à d’éventuels utilisateurs. Et c’est fait ! Comme le démontre la mise sur le marché high-tech des oreillettes traductrices. Leur principe de fonctionnement est simple, des écouteurs, pour la plupart sans fil, sont reliés à votre smartphone préalablement équipé d’une application dédiée.

    Leur micro intégré transmet en direct vos conversations à des centres informatiques spécialisés. En quasi simultané, le dispositif vocalise dans votre langue vos échanges verbaux. Ces oreillettes sont fournies en général par paire, une pour votre interlocuteur et une autre pour vous. 

    Les systèmes du Britannique Mymanu, les Pixel buds de Google et les Pilot de la jeune pousse Waverly Labs, figurent parmi les plus avancés technologiquement. Avec quelques bémols toutefois, la qualité des transcriptions ne serait pas toujours au rendez-vous, les modèles de smartphone imposés par les concepteurs d’oreillettes restreignent leur utilisation et la bibliothèque des langues disponibles est bien souvent limitée.

    Mais ce marché naissant de la traduction « augmentée  », préfigure ce que sera la communication de demain, forcément universelle, quand notre langue maternelle n’aura plus jamais de frontières.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.