GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Australie reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël (Premier ministre)
    • Nigeria: l'armée lève la suspension des opérations de l'Unicef dans le nord-est (officiel)
    • Trump annonce la nomination de Mick Mulvaney comme chef de cabinet par intérim

    Insécurité alimentaire en hausse: l'Afrique soutient trop peu son agriculture

    Seule une dizaine d'Etats africains alloue 10% de ses dépenses publiques à l'agriculture. WikimediaCommons/Ajocom

    Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm.

    Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains pays. Mais la question se pose tout de même de savoir si l'Afrique soutient suffisamment son agriculture. Et au vu des chiffres collectés par la Fondation Farm, c'est non.

    Engagements de Malabo pas respectés

    Les engagements pris à Malabo en juin 2014 sont loin d'être remplis. Seule une dizaine d'Etats africains alloue 10% de ses dépenses publiques à l'agriculture. La moyenne atteint péniblement 3%, on était à 7% dans les années 1980. De même l'Afrique a échoué à faire progresser la richesse agricole d'au moins 6% par an, c'était un autre engagement de Malabo. Quant au malheureux pour cent de PIB qu'il fallait consacrer à la recherche agricole, seuls sept pays africains l'atteignent, dont, en Afrique de l'Ouest, le Sénégal et le Burkina Faso.

    Pouvoir d’achat urbain contre soutien des prix agricoles

    Le manque de moyens financiers est en cause, mais pas seulement. C'est aussi un choix politique des Etats africains - et des bailleurs de fonds puisque la moitié des budgets agricoles africains est en fin de compte fournie par l'aide au développement. Un choix entre le pouvoir d'achat des consommateurs des zones urbaines et le prix de vente des agriculteurs. A l'arrivée pourtant, tout le monde est perdant, puisqu'en ne soutenant pas assez la production, on maintient des prix élevés pour les consommateurs.

    Subventions aux assurances récoltes nécessaires

    La forme de soutien apporté aux agriculteurs africains pourrait aussi évoluer, suggère Jean-Christophe Debar, directeur de la fondation Farm. Aujourd'hui c'est à 97% une aide aux intrants, prioritairement les engrais et les pesticides, mais aussi l'installation de l'irrigation à la ferme ou des conseils techniques. Mais l'aide aux assurances récoltes est quasi inexistante à l'échelle du continent, à part quelques expériences, du Kenya au Sénégal. Un paradoxe sur un continent comme l'Afrique aussi durement confronté aux aléas climatiques et qui dépend encore tellement de son agriculture.


    Sur le même sujet

    • Le coq chante

      Pour un réel essor du secteur agricole en Afrique Centrale

      En savoir plus

    • Bénin/Alimentation

      Crise alimentaire au Sahel et en Afrique de l'Ouest: comment éradiquer la faim?

      En savoir plus

    • Eco d'ici Eco d'ailleurs

      L’Afrique agricole entre pénurie et inflation

      En savoir plus

    • Afrique / Agriculture

      Pour la BAD, l'agriculture est une chance pour l'Afrique

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.