GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un indépendantiste élu à la tête du Congrès de Nouvelle-Calédonie (officiel)
    • Taïwan acte les premiers mariages homosexuels en Asie

    Hafsia Herzi et Mehdi Ben Attia, au-delà du cliché

    Hafsia Herzi dans «L'amour des hommes», le nouveau film de Mahdi Ben Attia. Crédits: 4 a 4 production/ Cinétéléfilms/Amel Guellaty

    Le nouveau film du réalisateur Mehdi Ben Attia raconte l’histoire d’Amel, une jeune femme incarnée à l’écran par la comédienne Hafsia Herzi. Jeune veuve, elle a perdu son mari accidentellement, et elle entend se reconstruire. Mais, c’est aussi l’histoire d’une Tunisienne d’aujourd’hui, qui arpente en short les rues du Tunis post-révolution, sans trop se poser de questions sur les regards qu’elle peut susciter. C’est enfin l’histoire d’une photographe, une femme de regard donc, qui utilise son talent artistique pour repousser un peu plus loin les limites de sa liberté. L’amour des hommes, le dernier film de Mehdi Ben Attia avec Hafsia Herzi sort mercredi 28 février 2018 dans les salles françaises.

    Pauline Rousseau est photographe. Elle présente notamment son travail intitulé La séance de pose. Ce travail interroge « le rapport au modèle en bouleversant le schéma habituel : homme/photographe/artiste/créateur/dominant versus femme/passive/modèle/muse/dominée ».


    Sur le même sujet

    • Invité Culture

      Hafsia Herzi et Nader Boussandel, deux acteurs du film «La marche»

      En savoir plus

    • Andréas, sous le signe du Capricorne

      Andréas, sous le signe du Capricorne

      En 1978, paraissait dans Le Journal de Tintin, Rork, une bande dessinée marquante à l'univers et au personnage principal énigmatiques. Une série aux allures d'OGNI, un …

    • Jeanne Mas, une femme d'aujourd'hui

      Jeanne Mas, une femme d'aujourd'hui

      Partie vivre aux États-Unis depuis une quinzaine d'années, Jeanne Mas ne s'est jamais faite oublier de son public car elle est une femme d'aujourd'hui, libre, l'envie …

    • Erik Truffaz, quand le jazz s'emmêle

      Erik Truffaz, quand le jazz s'emmêle

      Quand on entend la musique d'Erik Truffaz, beaucoup pensent à Miles Davis. Et pourtant, sa musique métissée s’inscrit à la coisée des genres. Erik Truffaz clôturera, …

    • Ivan Morane porte «La Chute» au sommet

      Ivan Morane porte «La Chute» au sommet

      Un fauteuil, une lumière changeante, quelques notes d’atmosphère brumeuse, et un comédien, seul sur le plateau, au service du texte. Ivan Morane est un enfant de la balle. …

    • Bruno Salomone, l'enfer des sons

      Bruno Salomone, l'enfer des sons

      Depuis qu’il est monté sur scène avec les Nous Çnous, depuis qu’il a joué dans le feuilleton Kaamelott, ou enfilé le maillot d’Igor d’Hossegor dans le film Brice de Nice, …

    • Tiken Jah Fakoly, le monde est chaud

      Tiken Jah Fakoly, le monde est chaud

      Tiken Jah Fakoly fête, cette année, ses 25 ans de carrière et autant d’engagements au service de sa musique, le reggae, instrument de ses combats pour la paix, l’unité, …

    • Liberatore, Michel-Ange et démon

      Liberatore, Michel-Ange et démon

      Tanino Liberatore est un dessinateur légendaire. Il a illustré Apollinaire et Baudelaire et travaillé avec Alain Chabat sur les costumes de son film Astérix et Obélix : …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.