GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Russie indique vouloir brouiller les communications de tout avion frappant la Syrie depuis la Méditerranée (ministre)
    • La Russie va livrer des systèmes antiaériens S-300 à l'armée syrienne sous deux semaines (ministre)
    • Commerce: Washington lance de fausses accusations pour «intimider» les autres (Chine)
    • Maldives: le gouvernement indique reconnaître la victoire de l'opposition à la présidentielle (officiel)
    • Russie: l'opposant Alexeï Navalny a été de nouveau arrêté dès sa sortie de prison (porte-parole)
    • Internet: le moteur de recherche Google, né en septembre 1998, célèbre ses vingt d'ans d'activité
    • Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront pour éviter la pénurie sur le marché s'ils le jugent opportun, dit l'Arabie saoudite
    • Australie: les travaux ont commencé sur le chantier du deuxième aéroport de Sydney, qui doit être livré en 2026
    • Hong Kong interdit un parti indépendantiste, le Parti national (HKNP), une première depuis 1997
    • Birmanie-Rohingyas: pour le chef de l'armée birmane, l'ONU «n'a pas le droit d'interférer»

    Salon de l’Agriculture: la stratégie d’implantation des investissements en Afrique

    Le salon International de l'Agriculture à Paris est ouvert jusqu'au 4 mars 2018. DR

    Ouvert le samedi 24 février pour 9 jours, le Salon international de l'agriculture de Paris, c'est aussi des conférences sur la filière agricole dans toute sa diversité. L'Afrique y est aussi présente. Un continent plein d'opportunités dans l'agriculture, notamment pour accroître les rendements. Mais pour les investissements dans ce secteur, il faut de la stratégie et une maîtrise des outils d’implantation. Des thèmes qui ont fait l'objet d'une conférence ce lundi 26 février 2018.

    L’Office chérifien des phosphates ne se contente plus seulement de produire et de vendre des engrais. Le groupe marocain entend depuis peu accompagner les agriculteurs.

    Souleymane Soumahoro, juriste chez OCP : « Accompagnement au niveau de la formation, de l’accès à l’information, de l’étude des sols et pourquoi le financement et aussi la logistique. Il ne suffit pas de vendre, il faut que ceux qui ont besoin de ces produits aient accès aux bonnes pratiques pour leur utilisation. C’est pour cela que le groupe a mis en place le schoollab, c’est une sorte de bus itinérant qui propose des formations de sensibilisation aux bonnes pratiques, aux agriculteurs, mais aussi un laboratoire d’analyse qui permet sur place en temps réel de faire des échantillonnages et des tests de fertilité. C’est un bus qui circule dans les villages les plus reculés. »

    Les premiers bus ont été mis en place en Côte d’Ivoire et au Nigeria. 60% des emplois en Afrique se trouvent dans le secteur agro-industriel, un secteur qui ne pèse que moins de 25% du produit intérieur brut. Les fonds d’investissements s’intéressent en général aux productions africaines destinées à l’exportation. Mais ResponsAbility finance aussi des productions qui visent seulement les marchés intérieurs.

    Gaëlle Bonnieux, cadre au sein de ce gestionnaire d’actifs : « On a financé des structures qui font du maïs par exemple, où là c’est plus un marché local, d’une structure qui distribue des sachets d’eau, c’est aussi un marché local. On a aussi des structures qui produisent des fruits. Il est vrai que les financements locaux sont plus compliqués à structurer que des marchés à l’exportation. Sur les contrats en local, ça se fait plutôt de gré à gré et ce sont des contrats qui sont de très courtes durées aussi. Ça nous demande beaucoup plus de gestion et de rotation des financements. »

    Créée à Bamako il y a 2 ans, l’entreprise Zabbaan, qui valorise notamment des fruits et des arbustes d’Afrique de l’Ouest, veut conquérir un marché plus large. Sa fondatrice et directrice générale a installé fin 2017 à Paris Zabban International. Aïssata Diakité précise que cette décision n’a pas été dictée uniquement par une forte demande dans la capitale française.

    Aïssata Diakité : « Le commerce Sud-Sud en Afrique est très difficile. C’est beaucoup plus facile pour les PME comme moi d’exporter en Europe que de faire du commerce Sud-Sud avec nos pays voisins parce qu’il y a toujours une dominance de réseaux qui ont toutes les parties prenantes au niveau douanier dans leurs poches. Et si une petite entreprise veut se lancer, même pour une grosse PME, c’est souvent difficile. Il n’y a pas assez d’entreprises de transports compétitives également. »

    Malgré les difficultés, Zabbaan veut être leader en Afrique de l'Ouest dans les 5 prochaines années.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.