GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 27 Septembre
Vendredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Nadeem Aslam, le Paradis perdu

    Portrait du romancier pakistanais Nadeem Aslam. © Richard Lea-Hair

    Depuis qu'il l'a quitté à l’âge de 14 ans, quand ses parents ont fui le régime du général Zia dans les années 80, l’écrivain Nadeem Aslam qui vit en exil à Londres, nous raconte les splendeurs et misères d’un pays qui est le sien : le Pakistan. Un pays miné par le cynisme et la corruption des dirigeants et des possédants, un pays en proie au banditisme, au terrorisme, et dans lequel les accusations de blasphème peuvent éclore sans qu’on ne s’y attende. Son dernier roman est, comme à son habitude, empreint de lumière et de poésie. Le Sang et le Pardon, le cinquième roman de Nadeem Aslam, traduit de l’anglais par Claude et Jean Demanuelli, est paru aux éditions du Seuil.

    Au menu de ce Café Gourmand, de la musique pour commencer avec Carmen Lünsmann qui nous parle de Rinaldo, un opéra de Haendel, à la Scène nationale de Besançon. Puis, nous faisons un détour ludique avec Marie Gicquel qui nous raconte son expérience au Festival des Jeux, à Cannes. Margaux Bédé nous parle ensuite de Speakeasy par la Compagnie The Rat Pack qui était au Cabaret Sauvage. Et nous terminons en musique avec José Marinho qui nous présente le nouvel album des Wombats, le trio de Liverpool revenant avec Beautiful People will ruin your life (Kobalt).

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.